Racing 92: Carter, Rokocoko et Imhoff blanchis dans l’affaire des corticoïdes

RUGBY C’est la fin d’une affaire commencée en octobre dernier…

V.M.

— 

Dan Carter lors du match entre le Racing 92 et Castres le 24 septembre 2016.
Dan Carter lors du match entre le Racing 92 et Castres le 24 septembre 2016. — Rémy GABALDA / AFP PHOTO / AFP

Cinq mois après la commission médicale de la Fédération Française de Rugby, l’Agence Française de Lutte contre le Dopage a innocenté sans la moindre réserve Joe Rokocoko, Dan Carter et Juan Imhoff, les trois joueurs concernés dans « l’affaire des corticoïdes ». Ils ne seront pas sanctionnés.

>> A lire aussi : Dan Carter, Joe Rokocoko et Juan Imhoff «lavés de tout soupçon»

Le 7 octobre dernier,le journal L’Equipe avait révélé que l’AFLD avait décelé des traces de corticoïdes sur les deux Néo-Zélandais et l’Argentin, lors de contrôles pratiqués à l’issue de la finale de Top 14 gagnée contre Toulon en juin dernier. Les jours suivants, le club francilien avait toujours affirmé que cette utilisation avait été faite avec autorisation médicale.

« Aujourd’hui, nous nous réjouissons de la décision rendue par l’AFLD, déclare le club dans un communiqué sur son site. Toute cette pseudo-affaire a jeté l’opprobre sur nos joueurs et notre club en gâchant notre début de saison. » Désormais, le club des Hauts-de-Seine va essayer de réussir sa fin de saison. Huitième de top 14, le Racing a cinq matches pour se qualifier pour les phases finales.