JO 2022 : Le porte-drapeau Kevin Rolland entre en lice, la bataille de Kamila Valieva... Le programme du jeudi 17 février

JEUX OLYMPIQUES Les plus grandes chances de médailles, côté tricolores, viendront du skicross. Mais une surprise n'est pas à exclure en combiné nordique

Antoine Huot de Saint Albin
— 
Kevin Rolland commence les qualifications en half-pipe.
Kevin Rolland commence les qualifications en half-pipe. — EZRA SHAW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Jeudi 17 février – Jour 13

Les Français du jour

On aimerait beaucoup se tromper, mais la journée risque d’être longue pour le clan français. On vibrera bien avec Kevin Rolland, le porte-drapeau de la délégation tricolore, qui prendra part aux qualifications du half-pipe, mais il faudra attendre un peu pour le voir avec une médaille.  En skicross, on aura deux Françaises, Alizée Baron et Jade Grillet-Aubert, avec un bon espoir de médaille pour cette dernière qui est montée deux fois sur le podium lors des deux dernières étapes de Coupe du monde avant les JO. Romane Miradoli et Laura Gauché participeront de leur côté au combiné (descente + géant). On aura un œil également sur le  combiné nordique (saut à ski + ski de fond) avec le relais français composé de Baud, Mulhethaler, Blondeau et Gerard.

La star du jour

On aurait aimé ne parler d’elle que pour ses performances sportives, mais son contrôle positif à une substance interdite connue en pleins Jeux olympiques de Pékin a fait basculer la trajectoire de Kamila Valieva dans une autre dimension. La jeune patineuse russe (15 ans) a été néanmoins autorisée par le TAS à concourir. Et, malgré la pression, Valieva a terminé à la première place du programme court mardi. Elle disputera le programme libre jeudi, avec une deuxième médaille d’or au bout, pour celle qui avait déjà été titrée par équipe au début de la quinzaine. Pluie de quadruples en prévision.

Le papier à ne pas manquer

Dans cette journée qui risque de ne pas être très funky pour le clan français en termes de médailles, quoi de mieux que de se remémorer le titre de Clément Noël lors du slalom, mercredi matin. Notre envoyé spécial, qui a failli perdre ses doigts de pied de froid dans l’affaire, a retrouvé Noël après son titre, et le skieur n’avait qu’une seule envie : aller aux toilettes.