Abalo et les Français ont souffert comme jamais pour venir à bout de l'Algérie.
Abalo et les Français ont souffert comme jamais pour venir à bout de l'Algérie. — Petr David Josek / POOL / AFP

HANDBALL

France-Algérie : « On n’est pas la grande équipe d’il y a dix ans », constate Abalo après la courte victoire des Bleus

Le Parisien était tendu au micro de beIN Sports après la décevante prestation des Bleus contre l’Algérie mercredi

De prime abord, tout va bien pour l'équipe de France de handball dans ce Mondial Egyptien​. Qualifiés pour le second tour après avoir enchaîné trois victoires en trois matchs de poule, les Bleus ont entamé le second round par un nouveau succès contre l’Algérie mercredi soir (29-26). Mais que ce fut laborieux… Incapable d’imposer sa supposée supériorité contre une nation habituellement étrangère des joutes internationales, la France s’en est tirée de justesse en toute fin de rencontre.

Un constat que la plupart des joueurs et du staff ont volontiers admis après la rencontre au micro de beIN Sports. Tous sauf un. Interrogé par Marie Patrux sur la piètre performance de l’équipe de France, Luc Abalo s’est montré agacé par les questions de la journaliste. « Ah ouais, pourquoi vous n’avez pas passé une bonne soirée ? (…) D’après quoi vous dites qu’on peut les dominer facilement ? », a-t-il d’abord demandé avant de finalement revenir sur la perf de ses coéquipiers.

« Ce n’est pas tout le temps beau »

« Tout le monde a envie de bien faire et quand ça ne marche pas, on commence à paniquer, il est là le problème. On n’est pas la grande équipe de France d’il y a dix ans donc on va faire des erreurs, elle se reconstruit cette équipe. On ne va pas dominer tous les matchs, ce n’est pas tout le temps beau », a-t-il dit avant de s’éclipser sans laisser le temps à ses anciens coéquipiers Thierry Omeyer et Daniel Narcisse de lui poser à leur tour une question. Bonne ambi !