20 Minutes : Actualités et infos en direct
FOOTBALLGattuso a mis son « ego de côté » et l’OM a triomphé

OM – OL : Gattuso a mis son « ego de côté » et les Marseillais ont triomphé

FOOTBALLL’Olympique de Marseille a infligé une claque à l’Olympique Lyonnais (3-0) mercredi soir pour signer une troisième victoire à domicile en l’espace de moins d’une semaine
L'Olympique de Marseille de Gennaro Gattuso a lourdement battu son rival lyonnais (3-0) mercredi au stade Vélodrome.
L'Olympique de Marseille de Gennaro Gattuso a lourdement battu son rival lyonnais (3-0) mercredi au stade Vélodrome.  - Daniel Cole/AP/SIPA / SIPA
Adrien Max

Adrien Max

L'essentiel

  • L’Olympique de Marseille a largement battu l’Olympique Lyonnais (3-0) mercredi soir au stade Vélodrome en match en retard de la 10e journée de Ligue 1.
  • Les Marseillais se sont baladés grâce au coup tactique tenté par Gattuso avec un 3-5-2, et à l'« état d’esprit » des joueurs.
  • L’OM signe une troisième victoire d’affilée à domicile, mais l’entraîneur italien ne veut pas s’enflammer après avoir « mangé du pain noir ».

Au stade Vélodrome,

D’un Olympique de Marseille « au fond du trou » et une défense à trois inimaginable pour l’entraîneur Gennaro Gattuso il y a une semaine, à une large victoire 3-0 contre le rival lyonnais dans un 3-5-2 mercredi au stade Vélodrome, pour ce match retard de la 10e journée de Ligue 1. Comme l’a rappelé Jordan Veretout, « le foot ça va très vite », les Marseillais sont très bien placés pour le savoir. Personne ne les voyait remporter cette série de trois matchs à domicile contre l’Ajax (4-3), Rennes (2-0), et encore moins Lyon (3-0), même dernier. Mais l’OM l’a fait.

Cette fois grâce à un système inédit aligné par Gattuso, que lui-même ne cessait de balayer lors de différentes conférences de presse. Mais l’entraîneur italien a d’abord « bien analysé Lyon », et a ensuite dû composer avec une longue liste d’absents, dont la très récente blessure de Kondogbia pour qui la durée l’indisponibilité est inconnue. Alors il a surpris son monde

« J’avais dit qu’il faudrait peut-être que je mette mon ego de côté, a souri Gattuso. Quand on a commencé à travailler ça, ils n’étaient pas convaincus à 100 %. Mais ils ont été bons, ils y ont cru et on a fait le match qu’on espérait. » »

« Ce n’est pas juste le système qui nous a permis de gagner »

Ce système à deux pistons a fait très mal aux Lyonnais. Aussi bien Lodi sur son côté gauche, auteur d’une interception pour lancer Aubameyang en profondeur, qui avec toute son intelligence a préféré décaler Vitinha plutôt que de tirer (21e), que Murillo, à droite, pour venir catapulter le ballon et le pauvre Anthony Lopes au fond des filets après un superbe déboulé d’Aubameyang, encore lui, depuis la gauche (25e).

Mais au-delà de ce 3-5-2 qui aura mis quasiment tous les joueurs en valeurs, c’est la volonté de jouer et d’aller vers l’avant qui a enfin impressionné du côté de l’OM. « Ce n’est pas juste le système qui nous a permis de gagner ce soir, ça nous a aidés, c’est sûr. Mais finalement c’est aussi grâce à la volonté des joueurs qui ont été très réactifs, leur capacité à gagner des duels, à lutter, à courir avec et sans ballon et jouer sous pression. Je dois les féliciter pour leur engagement ce soir », a commenté Gennaro Gattuso, soucieux de mettre ses joueurs en avant.

« On a mangé notre pain noir »

Une victoire par trois buts d’écart contre les Lyonnais, une première en près de 30 ans grâce à « l’état d’esprit » pour Jordan Veretout, qui partage la même analyse que son entraîneur, mais qui ne veut pas « s’enflammer non plus » : « Il y a une semaine on était au fond du trou, une semaine après tout le monde va commencer à s’enflammer. Il faut rester les pieds sur terre. »

Gennaro n’estime d’ailleurs pas son équipe du tout son équipe « guérie » malgré cette série de trois victoires à domicile. « Ça nous permet de respirer, mais on n’a encore rien fait. On a mangé notre pain noir, mais on doit continuer à travailler. J’ai dit à mon équipe qu’il ne fallait pas oublier par quoi on est passé », a rappelé l’entraîneur italien.

L’avenir s’annonce quand même beaucoup plus facile même si désormais il va falloir confirmer à l’extérieur où l’OM « enchaîne des résultats négatifs, il faut un déclic », a martelé Gattuso avant d’aller à Lorient, dimanche. Et surtout d’aller jouer la première place de la poule B de Ligue Europa à Brighton jeudi prochain.

Sujets liés