20 Minutes : Actualités et infos en direct
LIGUE DES NATIONSLes footballeuses anglaises ne seront pas aux JO de Paris 2024

Football féminin : Sensation, l’Angleterre est éliminée de la course aux JO de Paris 2024 après un scénario irréel

LIGUE DES NATIONSMalgré leur festival en Ecosse mardi (0-6), les championnes d’Europe en titre ne seront pas de l’aventure olympique. Car, dans le même temps, Les Pays-Bas ont inscrit le but de leur qualif au bout du temps additionnel contre la Belgique (4-0)
Les joueuses anglaises étaient inconsolables, mardi soir, après avoir appris leur cruelle élimination de la course aux Jeux olympiques de Paris 2024, malgré leur démonstration en Ecosse (0-6).
Les joueuses anglaises étaient inconsolables, mardi soir, après avoir appris leur cruelle élimination de la course aux Jeux olympiques de Paris 2024, malgré leur démonstration en Ecosse (0-6). - Colin Poultney/ProSports/Shutter/SIPA / SIPA
Jérémy Laugier

Jérémy Laugier

On savait que l’infime nombre de nations européennes qualifiées pour le tournoi de football féminin des Jeux olympiques de Paris 2024 (deux plus la France, en tant que pays organisateur) risquait d’éliminer des favoris potentiels. Ça n’a pas manqué. Mardi soir, le champion d'Europe 2022 et vice-champion du monde 2023 est tombé au tapis, lors de l’ultime journée de la phase de poule de cette Ligue des Nations, à la fois inédite et qualificative pour les JO. Le calcul était simple : en cas de victoire des Pays-Bas dans le même temps contre la Belgique, cela allait se jouer au goal-average, et l’Angleterre devait l’emporter en inscrivant au moins trois buts de plus que son concurrent direct néerlandais.

Et ce afin donc de se qualifier pour le Final Four de la Ligue des Nations en février, et d’y briguer l’un des deux précieux sésames pour Paris 2024 contre l’Espagne et l’Allemagne. Comme on vous l’avait expliqué mardi matin, de sérieuses interrogations entouraient le match décisif Ecosse-Angleterre à Glasgow. Car en cas de qualif des Lionesses pour les JO, certaines joueuses écossaises auraient pu faire partie de l’aventure olympique, l’équipe présentée étant celle de Grande-Bretagne, avec donc le renfort possible d’Ecossaises, de Galloises et de Nord-Irlandaises.

La Lyonnaise Damaris Egurrola claque un doublé dans le temps additionnel

La capitaine écossaise Rachel Corsie (Aston Villa) s'était indigné lundi que l'on puisse penser que l'Ecosse se laisse perdre : « C’est tellement irrespectueux. C’est absolument scandaleux de remettre en question l’intégrité de qui que ce soit, et c’est une énorme insulte pour nous. » Il n’empêche qu’après avoir été accrochées jusqu’au bout par leurs voisines écossaises lors du match aller à Wembley en septembre (2-1), les joueuses de Sarina Wiegman se sont cette fois promenées à Glasgow, en inscrivant pas moins de cinq buts en cinquante minutes de jeu.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

L’infernal rythme anglais s’est alors essoufflé, avant que l’excellente Lucy Bronze n’inscrive dans les derniers instants ce qu’elle pensait être le but assurant la qualification pour le Final Four (0-6, 90e+1). Aux dernières nouvelles, les Pays-Bas étaient, au même moment, bien moins prolifiques face à la Belgique (2-0, 90e). Sauf que le temps additionnel basculait dans la folie du côté de Tilbourg, avec un doublé de la Lyonnaise Damaris Egurrola (4-0, 90e+1 et 90e+5). Cet ultime but, arraché de la tête à la toute dernière seconde du match, permet donc aux Néerlandaises d’éliminer cruellement l’Angleterre.

Sujets liés