20 Minutes : Actualités et infos en direct
FOOTBALLFlorian Thauvin raconte sa « dépression » à la fin de son aventure à l’OM

OM : « J’ai éclaté en sanglots »… Florian Thauvin raconte sa « dépression » à la fin de son aventure à Marseille

FOOTBALLDésormais à l’Udinese (16e de Serie A), l’ancien attaquant star de l’Olympique de Marseille est revenu dimanche sur ses difficultés l’ayant poussé à quitter la Ligue 1 en 2021
Ici face à l'AS Roma de Paulo Dybala, Florian Thauvin est en difficulté depuis son arrivée à l'Udinese en janvier 2023.
Ici face à l'AS Roma de Paulo Dybala, Florian Thauvin est en difficulté depuis son arrivée à l'Udinese en janvier 2023.  - Massimo Insabato//SIPA / SIPA
Jérémy Laugier

Jérémy Laugier

Quelqu’un a-t-il suivi par ici où évolue désormais Florian Thauvin ? Perdu de vue depuis son départ forcé du club mexicain des Tigres, l’attaquant de 30 ans joue en fait depuis janvier 2023 à l’Udinese, actuel 16e de Serie A. On ne peut pas dire que l’ancien homme fort de l’Olympique de Marseille n’y fasse trop de bruit, puisqu’il n’a depuis combiné que deux buts et une passe décisive en 29 apparitions dans le championnat italien… Lors d’une interview pour le Canal Football Club dimanche, celui qui avait survolé la saison 2017-2018 de Ligue 1 (22 buts et 11 passes décisives) est revenu sur ses derniers mois avec l’OM, en 2021, où il avait refusé de prolonger.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

« J’avoue que mentalement, je n’étais pas très bien, raconte Florian Thauvin. L’OM est un club exceptionnel, j’en ai toujours été amoureux et j’y ai passé des années fantastiques. Mais c’est difficile, on en ressort un peu lessivé. Je voulais retrouver un peu de tranquillité en allant au Mexique, moins de pression de la part des supporteurs ou des médias. Mais je me dis que l’OM était le club parfait pour moi, vu que j’arrivais à y performer. Peut-être que j’avais besoin de toute cette pression au quotidien pour faire ressortir le meilleur de moi-même. »

« Il n’y a pas un club en France qui m’a tendu la main »

Reconnaissant que ses belles saisons marseillaises lui « manquent énormément », Florian Thauvin n’a ensuite pas hésité à se livrer en parlant de sa « dépression ». « Je ne m’en suis pas rendu compte moi-même, précise-t-il. Des personnes autour de moi m’ont dit d’aller voir quelqu’un, d’exprimer ce que je ressentais. En allant voir une psy, trois mois avant que je parte de l’OM, j’ai éclaté en sanglots au fil de la conversation. Ça m’a fait du bien de pleurer. Cette dame m’a dit : "C’est un stade bas, mais vous êtes déjà à un stade de la dépression". J’ai été choqué et je me suis dit qu’il me fallait prendre un peu de recul pour mieux revenir. »

Sauf que son « projet de vie » chez les Tigres aux côtés d’André-Pierre Gignac n’a pas eu la réussite escomptée, avec une saison et demi décevante et plusieurs blessures musculaires. Bien que libre après sa fin de contrat précipitée au Mexique, celui qui compte 10 sélections avec l’équipe de France A regrette de ne pas avoir été sollicité par un club français. « J’atterris aussi à l’Udinese parce qu’il n’y a pas un club en France qui m’a tendu la main, assure-t-il ainsi. Pourtant, le salaire n’était pas un problème pour moi. » Preuve de la charge émotive liée à l’évocation de ses dernières années de galère, Florian Thauvin a conclu cette interview pour Canal + en pleurs, en glissant : « Je me souhaite des buts et du kif. C’est pour ça qu’on vit. J’ai les crocs qui sont sortis, j’ai envie de jouer pendant longtemps ».

Sujets liés