20 Minutes : Actualités et infos en direct
FOOTBALLLeader du PSG et idole du Parc, Mbappé peut-il faire toute sa carrière à Paris ?

OM-PSG : Idole du Parc, leader et (futur ?) capitaine… Et si Mbappé restait toute sa carrière au PSG ?

FOOTBALLA deux buts d’égaler le record de buts de Cavani, Kylian Mbappé, qui se déplace au Vélodrome ce dimanche, est plus que jamais le leader du PSG, sur et en dehors du terrain
En quelques mois, Kylian Mbappé est devenu l'idole incontestée du Parc des Princes et le leader du vestiaire parisien.
En quelques mois, Kylian Mbappé est devenu l'idole incontestée du Parc des Princes et le leader du vestiaire parisien.  - FRANCK FIFE / AFP
Aymeric Le Gall

Aymeric Le Gall

L'essentiel

  • Le PSG se déplace au Stade Vélodrome ce dimanche pour le compte de la 25e journée de Ligue 1. Le match sera diffusé sur Prime Vidéo.
  • En cas de doublé, Kylian Mbappé pourrait égaler le record de but d’Edinson Cavani (200) sous le maillot des Rouge et Bleu.
  • Alors que la question de son avenir risque de vite revenir sur la table, Mbappé semble avoir convaincu les dirigeants qu’il était le leader incontesté de leur projet. Mais aura-t-il envie de poursuivre l’aventure ? La balle est dans son camp.

Existe-t-il endroit plus symbolique au monde pour égaler le record de but d’Edinson Cavani que le stade Vélodrome, ce volcan hostile au PSG, pour Kylian Mbappé, le petit prince du Parc ? Après son nouveau doublé dans ce que les livres d’histoire de la Farmers League appelleront le « miracle parisien », le week-end dernier face au Losc, le numéro 7 parisien n’est plus qu’à trois petits pions de devenir le meilleur buteur de l’histoire du PSG en détrônant l’ex-idole du Parc. Et si cela ne se produit pas à Marseille, dimanche, à l’occasion du troisième Classique de la saison, ce n’est qu’une question de temps avant que le Kyks ne détrône le pêcheur de Montevideo au tableau des stats.

Du reste, la question n’est plus tant de savoir quand il battra le pêcheur de Montevideo, mais plutôt de combien le dépassera-t-il, lui qui sera en fin de contrat en juin 2024 (ou en 2025, si et seulement si le joueur décide de lever cette option) et dont l’avenir pourrait revenir sur le tapis dès l’issue de cette saison. En effet, alors que le club va jouer une grande partie de son avenir à Marseille puis à Munich, Kylian Mbappé et Paris vont vite devoir s’asseoir autour d’une table pour tailler le bout de gras.



Et alors que tout le monde le voyait quitter le navire l’été dernier pour rejoindre le Real Madrid, après un nouveau fiasco en Ligue des champions face à ces mêmes Madrilènes, le contexte a pas mal changé en l’espace de quelques mois. Leader incontestable et incontesté du Paris Saint-Germain, Mbappé pourrait-il dès lors choisir de poursuivre durablement sa carrière dans le club de sa ville ?

Mbappé, seul maître de sa destinée

Sur le papier, la réponse penche très clairement vers le non. Après s’être vu promettre l’arrivée d’un attaquant de pointe d’envergure internationale à ses côtés l’été dernier et le largage en pleine campagne de son ancien « bro » Neymar, avec qui le courant ne passe plus vraiment, Mbappé a dû avaler quelques couleuvres et constater que la parole de ses dirigeants ne valait pas grand-chose à l’heure de passer aux actes.

« Ce n’est pas impossible qu’en cours de saison il se soit dit 'qu’est-ce que j’ai fait ? J’ai vraiment tiré un trait sur mon rêve du Real Madrid pour ça ?', réfléchit Jérôme Alonzo à haute voix. Il sait qu’on lui a vendu un truc qu’on ne lui a pas donné. On lui a vendu le départ de Neymar et l’arrivée de Lewandowski. Bon courage pour réussir à le garder après ça ! Tu l’as déjà arnaqué une fois, t’as intérêt de te montrer persuasif cet été ».

« Les épaules pour ce costume de leader »

Tout serait donc réuni pour que le héros malheureux de la dernière finale de Coupe du monde décide d’arrêter-là les frais. Pourtant, aussi paradoxal que cela puisse paraître, l’idée de voir Mbappé prolonger sa carrière au PSG sur un temps long n’apparaît pas du tout saugrenue. Pourquoi ? Déjà parce qu’on parle de Kylian Mbappé, un joueur à part sur et en dehors du terrain. Un joueur qui semble prendre un malin plaisir à prendre tout le monde à contrepied pour écrire lui-même sa propre histoire. Mais, surtout, un joueur qui a réussi malgré l’arrivée de Leo Messi à montrer que le PSG c’était lui, et personne d’autre.

« Au niveau du club, avec ce qui se dit autour du départ de Neymar et de Messi, tout porte à croire que le PSG a comme idée d’accélérer et de solidifier le projet autour de Mbappé, explique l’ancien défenseur Jimmy Algerino. Il a non seulement réclamé et obtenu les clés du projet l’été dernier mais il a surtout confirmé depuis qu’il avait les épaules pour ce costume de leader. Il n’y a qu’à voir comment il s’est mis le public du Parc des Princes dans la poche ».

Nouvelle idole du Parc des Princes

C’est vrai que si l’histoire d’amour entre le Parc, notamment le virage Auteuil, et Kylian Mbappé a mis du temps avant de devenir une réalité, elle ne fait plus aucun doute désormais. Il suffit de voir l’état de transe du public parisien lors de son entrée en jeu à la mi-temps du match aller face au Bayern pour comprendre la nature nouvelle du statut de Mbappé à Paris. Depuis son retour de la Coupe du monde, l’ancien Monégasque possède un chant à sa gloire (sur l’air de Sara perché ti amo), ce qui est un privilège rare accordé à une poignée de joueurs seulement (Rai, Pauleta, Cavani).


L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Interrogé par nos confrères du Parisien, Romain Mabille, le leader du Collectif Ultras Paris, le confirme : « On ne le fera pas pour tout le monde. C’est pour des joueurs qui marquent l’histoire du club, qui ont une relation spéciale avec le Virage. Kylian, c’est un jeune de la région parisienne, c’est le meilleur joueur du monde aujourd’hui, il aime le PSG, le respecte, le porte sur ses épaules et de très belle façon. Si on peut lui donner 1 % de plus de force, l’envie d’aller encore plus loin, on le fera. C’est notre rôle. On soutient avant tout le club mais des joueurs qui font des choses comme ça, on est obligé de les porter. »

« Petit à petit, il devient l’égal d’un Raï, d’un Pauleta ou d’un Ronaldinho, je le sens en en parlant aux gens dans la rue et en les voyant au stade. A la force du poignet, Kylian a réussi à inverser totalement la tendance et à véritablement gagner le cœur des fans, confirme le consultant Prime Video Jérôme Alonzo. Parce qu’il est très fort, bien sûr, mais aussi parce que c’est un peu l’un des seuls qui ne se cache pas, qui gueule après les défaites, qui va au feu devant la presse. Son attitude après le troisième but lillois, où il fait comprendre « non mais là, les gars, vous déconnez », ça dénote un caractère de leader, il a pris ce costume, il s’y sent bien dedans et ça les gens le sentent. »

Leader sur le terrain mais aussi en dehors

Leader sur le terrain, Mbappé l’est aussi en dehors, comme le démontre sa prise de parole après la victoire miraculeuse face au Losc. Jérôme Alonzo : « Quand il est venu à notre micro, dimanche, il a eu un discours de patron, loin de ce que peut faire Marquinhos. Il a été honnête, il a parlé de victoire miracle, il a dit en gros qu’ils avaient été bidon, que le compte n’y était pas et qu’il allait falloir faire beaucoup mieux ». Ce n’est pas pour rien que Christophe Galtier lui a donné le brassard de capitaine lors du match de Coupe de France face à Pays-de-Cassel au mois de janvier, au risque de créer des remous dans le vestiaire. A la fin du match face au Bayern, c’est encore lui qui a pris la parole dans le vestiaire pour remobiliser tout le monde en prévision du match retour.

« Son amour du club n’est pas feint et tout dans son attitude tend à prouver qu’il a envie de s’inscrire dans la durée avec le PSG, analyse l’ancien gardien parisien. Reste maintenant à connaître la nature du projet des dirigeants parisiens. Vont-ils acter l’échec de la MNM et casser le trio afin de construire une équipe solide et équilibrée autour de Kylian Mbappé ou vont-ils s’entêter avec Messi et Neymar ? ». Si l’hypothèse de la prolongation de La Pulga a longtemps tenu la corde, il semblerait que l’idée d’un départ de l’Argentin a depuis fait son chemin d’un côté comme de l’autre.


notre dossier sur le psg

« Messi, ça a été une erreur, tranche Alonzo. Maintenant il ne faut pas insister, le mec ne veut pas prolonger, c’est une aubaine, tu sautes dessus pour réemployer l’argent et bâtir quelque chose de solide et de sérieux autour de Mbappé. » « Au niveau du club, avec ce qui se dit autour du possible départ de Neymar en fin de saison, même si ça ne va pas être simple de s’en séparer, il n’y a plus de doute sur le fait que c’est Mbappé le centre du projet parisien », acquiesce Algerino. Mais pour l’en convaincre, il faudra beaucoup plus que de belles paroles l’été prochain. Car on peut tromper une fois mille personnes, mais on ne peut pas tromper mille fois une personne, ou un truc du genre…

Sujets liés