Liga : Le Barça va encaisser 100 millions d’euros et espère pouvoir enfin enregistrer ses recrues estivales

FOOTBALL Avec la vente de 24,5 % de ses parts de Barça Studio à l’entreprise de Jaume Roures, l’ancien fondateur de feu Mediapro en France, les Blaugranas espèrent pouvoir enregistrer leurs recrues auprès de LaLiga

A.L.G. avec AFP
— 
Les nouvelles têtes du Barça pourraient enfin être enregistrées auprès de LaLiga.
Les nouvelles têtes du Barça pourraient enfin être enregistrées auprès de LaLiga. — Pau BARRENA / AFP

Comment dit-on « ouf » en Catalan, déjà ? Après la vente de 25 % des revenus issus des droits TV au fonds d’investissement américain Sixth Street pour 400 millions d’euros, et la vente de 24,5 % des parts de Barça Studios à la plateforme Socios.com début août pour 100 millions d’euros, le FC Barcelone a annoncé vendredi une nouvelle opération qui devrait permettre de faire entrer du cash et d’enregistrer tout ou partie des nouvelles recrues estivales auprès de LaLiga.

Ce vendredi, le club a en effet indiqué avoir cédé 24,5 % supplémentaires Barça Studios à la société Orpheus Media, dirigée par Jaume Roures, pour cent millions d’euros. Connue en Espagne comme le « quatrième levier », cette vente de Barça Studios (filiale chargée de gérer les réalisations audiovisuelles et les négoces numériques du club) va offrir de nouvelles liquidités au Barça, ce qui devrait augmenter son plafond salarial et l’aider à inscrire une partie au moins de ses nouveaux joueurs auprès de LaLiga.

Pour rappel, les dirigeants du FC Barcelone avaient obtenu l’aval des socios (supporters-actionnaires) pour vendre 49,9 % des parts de Barça Studios. A l’inverse des précédentes transactions avec Sixth Street, ces ventes de parts de Barça Studios ne s’étendent pas sur une durée de 25 ans, mais sont bien définitives.

Une course contre la montre pour inscrire les recrues

Orpheus Media est une société dirigée par Jaume Roures, fondateur de Mediapro, ancien diffuseur de la Ligue 1 dont la défaillance en 2020 a plongé le football français dans une crise financière sans précédent. En plus de la vente d’une partie de ses droits TV, le Barça a récemment joué sur plusieurs fronts pour obtenir rapidement des liquidités et ainsi être actif sur le marché avec un emprunt de 595 millions d’euros à Goldman Sachs et un accord de sponsoring avec Spotify pour environ 435 millions d’euros.

Si cette nouvelle vente devrait donner un peu d’air aux Catalans, rien ne dit en revanche que tout ou partie des nouvelles recrues pourront être enregistrées auprès la LaLiga avant le premier match de championnat face au Rayo Vallecano, samedi. Et si le club n’était pas autorisé à enregistrer la totalité des sept joueurs (Raphina, Koundé, Lewandowski, Kessié, Christiansen + Dembélé et Sergi Roberto qui ont signé un nouveau contrat cet été), Joan Laporta devrait alors repartir au combat pour trouver de nouvelles sources de revenus.