FC Barcelone : Le Barça met un (nouveau) coup de pression à De Jong en menaçant d’annuler son dernier contrat

FOOTBALL Selon The Athletic, les dirigeants du FC Barcelone menacent Frenkie De Jong d’annuler son dernier contrat à cause de supposées « malversations » dont ils auraient eu connaissance

A.L.G.
Frenkie De Jong vit une situation peu confortable au Barça, qui souhaite à tout prix alléger sa masse salariale pour financer son mercato XXL.
Frenkie De Jong vit une situation peu confortable au Barça, qui souhaite à tout prix alléger sa masse salariale pour financer son mercato XXL. — Pau BARRENA / AFP

Le Barça est décidément prêt à tout pour faire rentrer du cash le plus vite possible afin de compenser son mercato XXXXL et financer son train de vie de roi du pétrole. Après avoir prévenu Samuel Umtiti et Martin Braithwaite qu’ils n’auraient pas de numéro de maillot pour la saison à venir, afin de les encourager à vite se trouver une porte de sortie d’ici au 31 août prochain, les dirigeants catalans seraient allés plus loin encore concernant Frenkie De Jong.

Ainsi, après l’avoir poussé à rejoindre Manchester United, en vain, et lui avoir gentiment conseillé de baisser son salaire s’il voulait poursuivre l’aventure en Catalogne, les dirigeants barcelonais auraient cette fois-ci trouvé un biais légal pour l’y contraindre. En effet, selon The Athletic, le club a averti Frenkie de Jong et son avocat qu’ils souhaitaient annuler son dernier contrat à cause de supposées « malversations » dont ils auraient eu connaissance. A moins que celui-ci accepte un deal à l’amiable afin de revenir aux termes du premier contrat signé entre les deux parties.

Le joueur vit très mal cette situation

Le but étant de verser moins d’argent à l’international hollandais pour alléger la masse salariale et pouvoir ainsi enregistrer ses nouvelles recrues (Raphina, Lewandowski, Koundé) pour la saison prochaine. Toujours selon The Athletic, Evgeni Levchenko, le président du syndicat des joueurs aux Pays Bas, considère cette action comme une « extorsion ». La FIFPRO, le syndicat mondial des joueurs, devrait suivre ce dossier avec attention.

De son côté, l’ancienne direction assure que le nouveau contrat du joueur ne souffre d’aucune irrégularité et en veut pour preuve qu’il a été validé par la Liga, tout comme ceux de Lenglet, Piqué et ter Stegen, signés à la même période. Les proches de De Jong dénoncent quant à eux une basse manœuvre du Barça, enclenchée… au lendemain du refus du joueur de rejoindre Manchester United. Entré en jeu lors du Trophée Gamper remporté par les Blaugranas face au club mexicain des Pumas UNAM (6-0), dimanche, De Jong vivrait très mal sa situation actuelle. Vu l’acharnement des Catalans à son égard, le contraire eut été surprenant.