Equipe de France : Giroud sacrifié sur l’autel du retour de KB9 ? RIP petit karting qui ne verra pas le Qatar

FOOTBALL La non-convocation d’Olivier Giroud pour les quatre prochains matchs des Bleus en Ligue des Nartions sonne quasiment le glas de sa participation au Mondial au Qatar

Aymeric Le Gall
— 
Le retour de Benzema en Bleu a été fatal à Giroud.
Le retour de Benzema en Bleu a été fatal à Giroud. — Daniel MIHAILESCU / POOL / AFP
  • Didier Deschamps a annoncé une liste élargie à 24 joueurs pour les quatre matchs de Ligue des Nations du mois de juin face au Danemark, l’Autriche et la Croatie (deux fois).
  • Avec le retour de Benzema, blessé et absent en mars, le sélectionneur a dû laisser Olivier Giroud à la maison.
  • Le message est clair : sauf blessure de Mbappé ou KB9 d’ici au Mondial au Qatar, le buteur milanais ne sera pas du voyage à Doha en novembre.

Un petit tour de karting et retour au stand pour Olivier Giroud. Après avoir laissé la Ferrari Benzema en révision au mois de mars pour cause de blessure, et offert un retour remarqué aussi bien médiatiquement que sportivement au gominé de San Siro, la Dèche a tranché jeudi, lors de l'annonce élargie de la liste des 24 Bleus.

Les quatre matchs de l’équipe de France en Ligue des Nations se feront sans le deuxième meilleur buteur de l’histoire des Bleus, qui a compris si ce n’était pas encore le cas qu’il n’est plus qu’une variable d’ajustement aux yeux du sélectionneur. En gros, si ni Mbappé ni Benzema ne se pètent d’ici au Mondial 2022, Giroud ne humera pas la douceur de Doha l’hiver prochain. Deschamps a eu beau jouer la carte facile du « c’est pas moi qui le dis, c’est vous », en nous parlant de nos « interprétations et conclusions hâtives », personne n’est dupe.

Place à la jeunesse

Il l’a d’ailleurs admis sans le dire, en nous ramenant à plusieurs reprises à ses propos du mois de mars. Souvenez-vous : « Historiquement, quand un joueur perd son statut en bleu, et qu’il reste en sélection, c’est très difficile à vivre pour lui, voire impossible, expliquait DD en mars. Ce n’est pas spécifique à Olivier, car il y a eu d’autres joueurs avant lui dans ce cas. Un joueur qui a un statut a besoin d’avoir un rôle important à jouer. Sinon, cela a des répercussions psychologiques sur lui-même et sur le groupe. C’est aussi parce que, quel que soit le joueur, il a créé des affinités dans l’équipe. » Le buteur milanais a eu beau rappeler à son sélectionneur qu’on pouvait compter sur lui « quel que soit le rôle » qu’on lui donnera, l’argumentaire n’a visiblement pas fait mouche.

Deschamps n’est cependant pas venu les mains vides, jeudi, en conférence de presse, pour parer à nos questions sur le sujet. En plus de son discours de mars – « Si Giroud est là aujourd’hui, c’est lié à la blessure de Karim Benzema​ » – le double champion du monde a expliqué son choix par sa volonté de donner plus de temps de jeu aux autres attaquants que sont Wissam Ben Yedder, Christopher Nkunku et Moussa Diaby. « Sur ces quatre matchs-là, je veux offrir la possibilité aux autres joueurs offensifs, qui sont très performants avec leurs clubs, de s’aguerrir. »

Adios le record de Titi Henry ?

Dans son esprit, donc, le débat est tranché, même s’il ne s’interdit rien d’ici au mois de novembre puisque, comme il le dit, « je ne sais pas ce qui peut se passer d’ici là ». Sauf cas exceptionnel, ce n’est désormais plus tout à fait loufoque de penser que Giroud restera bloqué au classement des meilleurs buteurs des Bleus à trois petites longueurs de Thierry Henry (48 vs 51), après ses deux nouveaux pions face à la Côte d’Ivoire (2-1) et l’Afrique du Sud (5-0) au début du printemps. Les romantiques peuvent sortir les mouchoirs.

Deschamps, lui, restera de marbre. Le bonhomme n’est pas du genre à faire dans les sentiments. Son plan est limpide : faire place à la jeunesse et miser éventuellement sur Ben Yedder pour faire le compte en pointe derrière Mbappé et KB Nueve. Du reste, peut-on vraiment lui reprocher de laisser la Gire au garage ? C’est compliqué. Si l’ancien Montpelliérain réalise une belle petite saison à Milan, WBY est à la lutte avec Kyky pour le titre de meilleur buteur de Ligue 1 tandis que Nkunku est en mode cochon sauvage en Bundesliga, où il vient d’être élu meilleur joueur de la saison.