OL-FC Metz : Mal inspiré puis malheureux face à une décision arbitrale, Lyon lâche son fauteuil de leader

FOOTBALL Les Lyonnais se sont inclinés dans les derniers instants d'une rencontre assez folle, ce dimanche face au FC Metz (0-1). Les voilà troisièmes à deux points du PSG et du Losc

Jérémy Laugier

— 

Tout comme Karl Toko Ekambi, Tino Kadewere a du mal à lancer son année 2021. JEAN-PHILIPPE KSIAZEK
Tout comme Karl Toko Ekambi, Tino Kadewere a du mal à lancer son année 2021. JEAN-PHILIPPE KSIAZEK — AFP
  • Après une impressionnante série de 16 matchs sans défaite en Ligue 1, l’OL s’est incliné ce dimanche à la surprise générale contre le FC Metz (0-1).
  • Malgré 23 tirs tentés (seulement 5 cadrés), les Lyonnais sont restés muets et lâchent leur fauteuil de leader, comptant désormais deux points de retard sur le tandem PSG-Losc.
  • L’un des tournants de cette défaite a eu lieu à la 74e minute (à 0-0), lorsque le but de Karl Toko Ekambi a été sévèrement refusé pour une position de hors-jeu d’Houssem Aouar.

Au Parc OL,

Quand une rencontre de l’OL tarde à s’emballer, rien de tel qu’une sortie d’ Anthony Lopes mal maîtrisée (pléonasme le plus célèbre de la Ligue 1) pour faire office de détonateur. Non sanctionné face à Vagner Dias (25e), le gardien portugais a symbolisé ce dimanche la fébrilité de Lyonnais n’ayant pas su rester leaders du championnat, en s’inclinant contre le FC Metz (0-1). Un surprenant coup d'arrêt après 16 matchs sans défaite.

Une dynamique enrayée

Le contraste avec la confiance totale affichée lors du match aller en Lorraine (1-3) il y a seulement six semaines était flagrant pour l’OL. Incapables d’imposer une véritable pression durant 45 minutes, malgré la précieuse activité de Maxence Caqueret, les Lyonnais ont ainsi permis aux Messins d’entrevoir un énorme coup. Entre deux poteaux pour Farid Boulaya (42e) et Pape Sarr (89e), Lyon a multiplié les frayeurs. Même si la mainmise sur la rencontre des joueurs de Rudi Garcia était plus flagrante après la pause (5 tirs cadrés sur 23 au total), le but d’Aaron Leya Iseka (0-1, 90e) ne peut être vu comme un hold-up absolu. Et l’OL, désormais 3e, se retrouve à deux longueurs du solide tandem PSG-Losc.

Fin de l’état de grâce pour Toko Ekambi et Kadewere

De mi-octobre à Noël, Karl Toko Ekambi et Tino Kadewere ont cumulé un incroyable total de 16 buts et 8 passes décisives en Ligue 1. Les deux compères d’attaque de Memphis Depay sont pour l’instant muets en 2021. Touché par le Covid-19 à la reprise, Karl Toko Ekambi a notamment gâché trois occasions en quatre minutes avant la pause ce dimanche (35e, 37e, 39e), dont la dernière conclue d’une reprise en pleine surface dans le virage sud. (37e). A ses côtés, l’ancien Havrais est lui aussi dans le dur, à l’image d’une finition tout aussi imprécise face à Alexandre Oukidja (43e, 52e). Comme ça n’était pas le soir de l’OL, même la recrue  Islam Slimani y est allé de son duel manqué avec Alexandre Oukidja à 0-0 pour sa première (82e).

L’OL peut s’estimer lésé

A 0-0, Karl Toko Ekambi a tout de même fini par débloquer la rencontre (74e) en concluant une action initiée par Memphis Depay et Thiago Mendes. Mais après plusieurs minutes d’attente, le VAR a fini par annuler ce but déterminant en raison d’un hors-jeu très sévère d’Houssem Aouar, qui ne faisait pas vraiment action de jeu sur le coup. Et si les supporters lyonnais évoquaient encore cette décision arbitrale dans quatre mois ?