« On n’est pas des machines », lâche Thiago Silva face aux cadences infernales imposées aux joueurs

FOOTBALL L’ancien défenseur du PSG craint pour l’intégrité physique des joueurs

A.L.G. avec AFP

— 

Thiago Silva est revenu sur le calendrier infernal de cette saison particulière.
Thiago Silva est revenu sur le calendrier infernal de cette saison particulière. — Oli SCARFF / POOL / AFP

Trois mois à peine après le début de la nouvelle saison, tout le monde semble être à bout. Lundi, c’est le défenseur brésilien Thiago Silva qui a fait part lundi de son inquiétude face aux blessures liées à l’accumulation de matchs, la faute à un calendrier hyper resserré en raison de la pandémie de Covid-19.

« Il faut se réinventer sans arrêt. On perd des joueurs infectés par le Covid-19, ou d’autres qui se blessent parce qu’on fait beaucoup de matchs. Nous ne sommes pas des machines », a déclaré le joueur de Chelsea lors d’une conférence de presse, quelques heures après avoir rejoint le centre d’entraînement de la sélection brésilienne, à Teresopolis, près de Rio de Janeiro.

Le Brésil paie aussi les pots cassés

La Seleçao, qui affrontera le Venezuela vendredi et l’Uruguay le 17 novembre, en matchs de qualifications pour le Mondial 2022, a été profondément remaniée, avec une cascade de forfaits dus à des blessures (Coutinho, Fabinho…) et aussi au Covid-19, pour le milieu Casemiro. Touché aux adducteurs, Neymar  est forfait contre le Venezuela, mais le staff espère qu’il sera remis la semaine prochaine pour affronter la Celeste à Montevideo.

« On a vu des études récentes montrant qu’il est plus probable qu’on se blesse après avoir enchaîné quatre ou cinq matchs (tous les trois jours). C’est très inquiétant pour nous », a insisté Thiago Silva. L’ex-capitaine du Paris SG a assuré qu’il prenait encore plus sérieux sa préparation en raison de son « âge avancé », notamment en ce qui concerne l’alimentation.