Liverpool - Manchester City : Pep Guardiola en veut à la Premier League de n'être pas passée à cinq changements

FOOTBALL Le coach de Manchester City s'en prend au conservatisme du foot anglais

W.P.

— 

Pep Guardiola
Pep Guardiola — Dave Thompson/AP/SIPA

L’Angleterre du football a refusé de passer à cinq changements comme le reste de l’Europe, contexte oblige, et Pep Guardiola​ s’en mord les doigts jusqu’à l’os. « Je ne sais pas comment ils peuvent ne pas comprendre que ce qui se passe est différent partout dans le monde avec cette saison et la fin de saison dernière », a pesté l’Espagnol en conférence de presse d’après match entre Liverpool et Manchester City​ (1-1).

Le choc entre les deux derniers champions de Premier League a notamment vu Trent Alexander-Arnold sortir sur blessure à l’heure de jeu, ce dont s’est d’ailleurs ému Pep. « L’ensemble de tous ces championnats, à part le nôtre, parce qu’ils aiment sans doute faire les choses différemment, a accepté de faire cinq changements pour protéger le football et la santé des joueurs pour pouvoir enchaîner tous les trois jours. Aujourd’hui, un latéral droit de l’Angleterre s’est blessé, demain ça sera un autre joueur. »