OL-AS Monaco : Lyon se replace en retrouvant son sens de la contre-attaque et un Toko Ekambi (enfin) efficace

FOOTBALL Désormais 6es de Ligue 1, les Lyonnais ont puni ce dimanche des Monégasques ambitieux dans le jeu, mais aussi extrêmement fragiles derrière (4-1)

Jérémy Laugier

— 

Le débrief d'OL-AS Monaco — 20 Minutes
  • Malgré une entame délicate, l’OL a fait exploser la défense monégasque durant la première période ce dimanche (4-0 à la mi-temps, 4-1 au final).
  • Encore 14es il y a huit jours, les Lyonnais réalisent la grosse opération comptable du week-end en remontant à la 6e place, au gré de deux précieuses victoires.
  • Rudi Garcia a clairement misé ce dimanche sur les contre-attaques pour retrouver le succès qui a été le sien cet été lors du Final 8 de Lisbonne.

Au Parc OL,

Et si cette semaine avait tout changé pour Lyon ? Après un début de saison vraiment galère en Ligue 1, l’OL se replace en tout cas en haut de tableau grâce à ses deux succès enchaînés à Strasbourg (2-3) et contre Monaco (4-1) dimanche.

Les contre-attaques lyonnaises torturent l’ASM

28 % de possession, 4 tirs tentés… et 4-0 à la mi-temps ! La recette estivale des exploits européens de l’OL face à la Juve et à Manchester City a finalement trouvé sa version la plus éclatante en automne. Après une entame complètement à l’envers, durant laquelle Jovetic (3e) et surtout Fofana (11e) auraient pu ouvrir le score de la tête pour l’ASM, les Lyonnais ont martyrisé l’improbable alignement défensif des hommes de Robert Kovac, situés à 60 mètres de leur but.

Bien qu’étouffé dans le cœur du jeu, où les non-titularisations de Bruno Guimaraes et Maxence Caqueret avaient de quoi surprendre, l’OL a donc excellé grâce notamment à ses deux principaux atouts offensifs, Memphis Depay, brillant ce dimanche (1-0, 11e), et Houssem Aouar (3-0, 40e).

Karl Toko-Ekambi, la drôle de série

Auteur de deux buts lors de ses 21 premiers matchs à l’OL, l’international camerounais devenait clairement la risée des supporters lyonnais, avec ses huit mois de disette devant le but. Mais son enchaînement de deux doublés, à Strasbourg la semaine passée et ce dimanche (33e et 43e), l’a transfiguré. En deuxième période, Karl Toko Ekambi s’est même fendu de deux caviars dont n’a pas su profiter un Moussa Dembélé en criant manque de confiance (78e et 81e). Ça n’est plus le problème de l’ancien buteur de Villarreal.

Un bond au classement

Deux succès de rang en une semaine et voilà les Lyonnais passer mine de rien de la 14e à la 6e place, à seulement deux points du podium. Sans véritablement convaincre dans la maîtrise du jeu, l’OL de Rudi Garcia a donc rectifié le tir, avant d’enchaîner un choc à Lille et le derby. L’opportunité de le voir réaliser une saison pleine, sans disputer de Coupe d'Europe contrairement à tous ses concurrents directs, prend un peu plus de poids.