OM-ASSE : Pris à leur propre piège, les Marseillais se font sévèrement chambrer

KARMA Les Stéphanois ont pris un malin plaisir à chambrer les Marseillais sur les réseaux sociaux après leur victoire au Vélodrome jeudi soir

A.L.G.

— 

La jeunesse stéphanoise a planté son drapeau sur le Vélodrome jeudi soir.
La jeunesse stéphanoise a planté son drapeau sur le Vélodrome jeudi soir. — Christophe SIMON / AFP

Le retour de boomerang est violent. Encore dans l'euphorie de leur victoire au Parc dimanche, les Marseillais avaient vu les choses en grand au moment de recevoir l' AS Saint-Etienne de Claude Puel au Vélodrome jeudi soir. Les dirigeants avaient ainsi décidé de mettre des housses bleues sur les sièges du Vélodrome afin d’y faire apparaître en grand la punchline maintes fois utilisée pour chambrer le PSG après sa défaite dans le Classique « C’est Marseille Bébé », allusion à la chanson Bande organisée de Jul et d’autres rappeurs marseillais.

Sauf que rien ne s’est passé comme prévu sur le terrain. Les hommes de Villas-Boas ont en effet pris une leçon de football et d’envie jeudi, face à une équipe stéphanoise version cours de récré composée de très nombreux jeunes joueurs issus du centre de formation. A l’arrivée, défaite 2-0 et gros retour sur terre pour l’OM.

L’OM donne le bâton

Et comme il fallait s’y attendre, le community manager des Verts n’a pas hésité à chambrer ses adversaires du soir avec un tweet dans lequel on peut lire « C’est Sainté bébé ! », pendant que, dans les vestiaires, les Stéphanois poussaient la chansonnette et chambraient leurs homologues bleu et blanc. Il faut dire aussi que les Stéphanois ne s'étaient plus imposés au Vél' depuis... 1979. Fallait marquer le coup ! 

Par ailleurs, l’inscription en tribunes a été détournée à de nombreuses reprises sur des réseaux sociaux à qui il ne faut JAMAIS tendre de si belles perches. Voilà les dirigeants de l’OM avertis.