OM-ASSE : « Oui, ça n’a pas bien fonctionné », André Villas Boas reconnaît ses mauvais choix

LIGUE 1 André Villas Boas a reconnu ses mauvais choix après la défaite de l’OM face à l’ASSE jeudi soir au stade Vélodrome

Adrien Max

— 

André Villas-Boas ne danse plus le Zumba Caféw.
André Villas-Boas ne danse plus le Zumba Caféw. — Daniel Cole/AP/SIPA
  • L’Olympique de Marseille a été battu (0-2) par Saint-Etienne jeudi soir en match en retard de la première journée de Ligue 1.
  • Les Marseillais ont fait une très mauvaise entame de match, Maxime Lopez et Léo Balerdi sont sortis à la mi-temps.
  • Le coach de l’OM André Villas Boas a reconnu ses erreurs et souhaite rebondir dès dimanche face à Lille.

Au stade Vélodrome,

Mea culpa. Le coach de l'Olympique de Marseille, André Villas Boas, a reconnu ses erreurs après la défaite de son équipe (0-2) face à Saint-Etienne, jeudi soir. L’euphorie de la victoire historique face au PSG dimanche a vite été balayée par cette défaite, aussi historique, puisque l’ASSE ne s’était plus imposé au stade Vélodrome depuis 1979. 

La faute a un début de match catastrophique, surtout en défense avec un but encaissé dès la 5e minute avec un Alvaro Gonzalez spectateur et un Duje Caleta Car en retard. Léo Balerdi, défenseur central finalement placé à gauche, a été à la rue presque toute la première mi-temps. Son placement à droite pendant la première période ne l’a pas empêché d’être sorti dès la mi-temps.

« Oui, ça n’a pas bien fonctionné »

« Oui, ça n’a pas bien fonctionné. On l’avait essayé comme latéral à l’entraînement, et on a pris cette décision parce que Bouna (Sarr) n’était pas à 100 %. On voulait laisser Sakai dans sa position naturelle. Mais ce n’est pas pour ça qu’on a pris le but », avance Villas Boas toujours aussi loquace.

Même sanction pour Maxime Lopez, placé en faux 9 comme face à Paris et aussi transparent, sorti dès la pause. « Comme Paris, Saint-Etienne a pressé très haut et on a eu du mal à sortir de cette pression », analyse le coach portugais.

Le coach de l’OM aurait tout de même pu renverser la vapeur avec l’entrée de Marley Akey, mais le jeune joueur s’est manqué sur un service de Thauvin et n’a pas fait mieux que heurter la barre (53e). L’entrée de Valère Germain a aussi permis au Marseillais d’être plus dangereux. « C’était plus compliqué quand ils ont joué avec une pointe, on était plus en danger avec leur centre », reconnaît le gardien Stéphanois, Jessy Moulin.

« Grosse défaite pour nos supporters »

Villas-Boas n’est pas le seul fautif dans cette « grosse défaite pour nos supporters ». Une défense plus que fébrile, un Sanson toujours aussi imprécis dans le dernier geste et des leaders, Dimitri Payet et Florian Thauvin, loin de leur niveau. Dans les travées du Vélodrome on se demandait lequel avait été le plus mauvais.

« On a fait une mauvaise première mi-temps, en seconde c’était mieux. Mais on a raté de grosses occasions, on a pris beaucoup de risques et ils ont profité des contre-attaques. Heureusement on rejoue tout de suite contre un adversaire direct (Lille), on a une chance de montrer à nos supporters notre niveau », s’est montré positif Villas Boas. Heureusement, Dario Benedetto « notre attaquant de référence », sera de retour dimanche soir, toujours à domicile.