OM-ASSE : Des Verts solides s’imposent face à des Marseillais imprécis, et prennent la tête du classement

LIGUE 1 L’Olympique de Marseille a été battu 2 buts à 0 par l’AS Saint-Etienne jeudi soir pour sa première à domicile de la saison, en match en retard de la première journée

Adrien Max

— 

Denis Bouanga, auteur d'un très bon début de saison, a crucifié l'OM.
Denis Bouanga, auteur d'un très bon début de saison, a crucifié l'OM. — Daniel Cole/AP/SIPA
  • L’Olympique de Marseille s’est incliné 2 buts à 0 face à Saint-Etienne pour son premier match de la saison au stade Vélodrome.
  • Les Stéphanois s’emparent de la première place du classement grâce à des buts d’Hamouma et de Bouanga, deux joueurs en forme en ce début de saison.
  • Le coach Marseillais André Villas Boas s’est trompé dans ses choix en alignant Balerdi à droite de la défense et Maxime Lopez dans le trio offensif.

Au stade Vélodrome,

Un classique de trop. L'Olympique de Marseille a perdu jeudi soir contre Saint-Etienne 0-2 pour son premier match à domicile de la saison de Ligue 1, alors que les Verts ne s’étaient plus imposés au Vélodrome depuis 1979. Beaucoup trop imprécis, les Olympiens laissent la première place du classement à leur adversaire du soir, quatre jours après avoir battu le PSG. Un match qui semblait encore un peu trop dans les têtes, et les jambes.

Les Stéphanois solides, des joueurs en forme. Les Verts sont bien mieux rentrés dans leur match que les Marseillais, à l’image de cette ouverture du score très rapide de Romain Hamouma, dès la 5e. S’ils n’ont pas été tonitruants par la suite, avec quelques approximations dans les passes et moins d’animation offensive, l’autre joueur en forme de ce début de saison, Denis Bouanga, est venu doucher les espoirs de revenir au score des Marseillais. A la faveur d’un contre superbement mené, le milieu offensif stéphanois a crucifié Mandanda à la 75e.

Beaucoup trop d’imprécisions chez les Marseillais. Terrible entame de match de la part des Marseillais, et notamment des défenseurs. Des errements qui ont coûté l’ouverture du score dès la 5e minute par Romain Hamouma, avec Alvaro Gonzalez spectateur et Caleta Car en retard. Il a suffi d’un contrôle du dos de Denis Bouanga dix minutes plus tard pour mettre une nouvelle fois la défense en difficulté. Côté relance, beaucoup de difficultés côté olympien avec des enchaînements d’imprécision, notamment de la part de Caleta Car. Devant, c’est souvent le dernier geste qui a pêché, à l’image de Thauvin qui ne parvient pas à redresser la balle avec son pied gauche (11e), ou à se défaire du jeune Fofana (40e).

Des changements qui font du bien à l’OM. André Villas Boas s’est loupé dans le choix de sa composition en alignant Balerdi à droite de la défense. Ce n’est pas son replacement à gauche au cours de la première période qui a changé quelque chose, le coach portugais l’a changé par Bouna Sarr à la mi-temps tellement il prenait le bouillon. Côté offensif, c’est Maxime Lopez qui a été transparent toute la première période, avec des mauvaises passes ou des tirs ratés à l’image de sa main dans la surface sur un beau centre de Payet (43e). Son remplacement par Aké a fait du bien à l’animation offensive de l’OM, même si celui-ci ne s’est pas montré beaucoup plus heureux en touchant la barre alors que le but lui tendait les bras. Ils ne sont surtout pas parvenus à inverser l’issue du match