OM-ASSE : « Tristesse » et « amertume » à l’aube du premier match au Vélodrome avec seulement 1.000 spectateurs

FOOTBALL L’Olympique de Marseille accueille ce jeudi l’AS Saint-Etienne en match en retard de la première journée de Ligue 1, devant seulement 1.000 spectateurs

Adrien Max

— 

Non, il ne s'agit pas d'un match à huis-clos, mais d'une célébration devant le CAOM.
Non, il ne s'agit pas d'un match à huis-clos, mais d'une célébration devant le CAOM. — Daniel Cole/AP/SIPA
  • L’Olympique de Marseille ouvre sa saison à domicile ce jeudi face à Saint-Etienne en match en retard de la première journée de Ligue 1.
  • Avec les nouvelles mesures pour lutter contre le Covid-19 annoncées par le préfet lundi, le Vélodrome ne pourra accueillir que 1.000 spectateurs.
  • Beaucoup de « tristesse » et « d’amertume », pour les supporters pour qui les matchs contre le rival historique Saint-Etienne sont toujours un rendez-vous.

Un premier match de la saison à domicile face à un rival, Saint-Etienne, moins d’une semaine après une victoire face au PSG. Tous les ingrédients étaient réunis pour une ambiance de folie au stade Vélodrome pour le retour de l'Olympique de Marseille à domicile en ligue 1, ce jeudi soir. Mais pandémie de Covid-19 oblige, ce ne sont finalement que 1.000 chanceux, ou pas, qui assisteront à cette rencontre dans un stade bien vide, au vu de sa capacité de 67.000 places.

Lionel, membre du Commando Ultra, manquera l’un de ses premiers matchs d’ouverture de la saison. « C’est triste, d’autant plus avec un match contre un rival historique. L’année dernière on avait fêté les 35 ans du CU et les 120 du club contre eux, c’est clairement rageant de ne pas pouvoir être là cette année. On commence la saison en bombe avec deux victoires, on pourrait faire le plein de points avec une troisième victoire de suite. Le 12e homme pourrait faire la différence mais ce ne sera malheureusement pas les meilleures conditions », regrette-t-il.

Hommage

Même rancœur du côté des South Winners avec leur leader historique, Rachid Zeroual.

Comme pour tous les passionnés et les amoureux du foot, il y a beaucoup d’amertume. Mais on n’a pas le choix. C’est dommage, on rencontre Saint-Etienne, le rival historique, après avoir battu le PSG, c’était deux belles raisons de faire la fête »

Et peut-être de faire payer « gentiment » aux Stéphanois l'accueil musclé reçu par les supporters olympiens la saison dernière dans le Forez, avant d’être renvoyés à Marseille sous les gaz lacrymogènes.

Les Winners rendront hommage à « tous nos membres décédés du Covid-19 », avec des panneaux de quatre mètres par quatre installés dans le virage Sud, vide. Sans oublier un panneau pour Bertrand-Kamal, participant de Koh-Lanta et membre des Winners, décédé la semaine dernière. Le club honorera Michel Hidalgo et Pape Diouf « disparus pendant la période de confinement et que nous n’avons pas encore pu honorer sous la forme d’une minute de silence », avant un autre hommage pour Bertrand-Kamal prévu dimanche face à Lille, selon nos informations.

« Il aurait été plus simple de faire un huis clos »

Contrairement à Bordeaux qui a décidé de n’accueillir aucun spectateur après l’abaissement de la jauge à 1.000 personnes, l’Olympique de Marseille jouera bien avec du « public ». « Face à la décision de la Préfecture de réduire la jauge de 5.000 à 1.000 personnes seulement, nous avons essayé de tout faire pour pouvoir quand même accueillir des supporters, alors qu’il aurait été plus simple de faire un huis clos total comme à Bordeaux », explique le club. Il y aura donc 1.000 places assises pour les spectateurs, les personnes accréditées ne sont pas prises en compte.

Malgré l’abaissement du nombre de spectateurs en tribune, l’OM compte faire de nouvelles demandes de dérogation. « Notre proposition est de diviser les 67.000 places en quatre tribunes parfaitement distinctes de 5.000 personnes », fait savoir l’Olympique de Marseille pour ses prochains matchs. Une dérogation avait été demandée par l’OM, avant ce match reporté à cause des contaminations de joueurs au Covid-19, finalement refusée. Les joueurs olympiens vont devoir s’habituer à jouer dans un stade vide, ou presque.