Stade Rennais-Nîmes : Grâce à Niang, Rennes retrouve l’efficacité et sa place sur le podium

FOOTBALL L’attaquant sénégalais a inscrit un doublé face à Nîmes, permettant à Rennes de repasser devant Lille au classement

Au Roazhon Park, Jérôme Gicquel

— 

M'Baye Niang, qui n'avait pas inscrit de but en championnat depuis le 21 décembre, a inscrit un doublé ce dimanche face à Nîmes.
M'Baye Niang, qui n'avait pas inscrit de but en championnat depuis le 21 décembre, a inscrit un doublé ce dimanche face à Nîmes. — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
  • Le Stade Rennais s’est imposé en toute fin de rencontre ce dimanche après-midi face à Nîmes (2-1)
  • M'Baye Niang, qui n’avait pas inscrit de but en championnat depuis le 21 décembre, a inscrit un doublé pour les Rennais
  • Le club breton profite de cette victoire pour reprendre la troisième place que Lille lui avait chipée samedi soir.

Le public du Roazhon Park est habitué aux fins de matchs haletantes cette saison. Face à Nîmes, les joueurs rennais ont encore joué avec les nerfs de leurs supporters ce dimanche après-midi en arrachant la victoire (2-1) en toute fin de rencontre sur une tête de M’Baye Niang, auteur d’un doublé.

Le Stade Rennais a ainsi mis fin à une spirale négative de trois matchs sans victoire (deux défaites et un nul) durant lesquels les joueurs de Julien Stéphan n’avaient pas trouvé les chemins des filets. « A force de pousser, de mettre des joueurs en haut, avec plus d’offensifs sur le terrain, on espérait pouvoir remporter le match », a indiqué le coach Julien Stéphan à l’issue de la rencontre, tout heureux que son équipe ait « su concrétiser une archidomination ».

Encore une victoire décrochée dans le money time

La rencontre avait pourtant démarré d’une drôle de manière pour les Rennais. Alors qu’on jouait depuis seulement 34 secondes de jeu, Nolan Roux a ouvert le score pour les Crocos d’une frappe puissante sous la transversale, inscrivant au passage le but le plus rapide de la saison en Ligue 1.

Mais les joueurs de Julien Stéphan sont vite revenus dans la partie sur une frappe de leur attaquant sénégalais (7e), qui n’avait plus marqué en championnat depuis le 21 décembre. Bien aidés en seconde période par l’expulsion du capitaine nîmois Anthony Briançon pour une corde à linge sur Camavinga, les Rennais ont finalement fait la différence, encore une fois, dans le money time. « C’est la mentalité du groupe depuis le début de la saison, on est porté par cet état d’esprit de ne rien lâcher », a souligné l’attaquant M’Baye Niang.

Avec ce succès, Rennes en profite pour repasser devant Lille qui lui avait chipé sa troisième place sur le podium samedi soir. « On n’est pas focalisé sur Lille, seulement sur nous », a estimé Julien Stéphan, qui ne boude pas pour autant son plaisir. « Ce qui est satisfaisant c’est d’avoir repris deux points sur Monaco, trois sur Montpellier et d’avoir creusé un petit écart sur les poursuivants ».