OL : « La confiance n’exclut pas le contrôle »… Aulas vigilant face aux débuts mitigés de Sylvinho

FOOTBALL Jean-Michel Aulas a réagi lundi à la situation de l'OL version Sylvinho-Juninho, qu’il a reconnu être « un peu dans le creux de la vague »

Jérémy Laugier

— 

Jean-Michel Aulas, ici en juillet lors d'un match de préparation entre l'OL et le Servette de Genève à Bourgoin-Jallieu.
Jean-Michel Aulas, ici en juillet lors d'un match de préparation entre l'OL et le Servette de Genève à Bourgoin-Jallieu. — ALLILI MOURAD/SIPA
  • L’OL vient d’enchaîner dimanche face au PSG (0-1) son cinquième match consécutif sans victoire, toutes compétitions confondues.
  • Cette mauvaise série a poussé Jean-Michel Aulas à revenir sur le devant de la scène médiatique, lundi durant la cérémonie The Best de la Fifa.

La prise de recul de Jean-Michel Aulas n’était pas qu’un effet d’annonce. Depuis l'introduction officielle le 28 mai des Brésiliens, Juninho, « qui a tous les pouvoirs sportifs », et Sylvinho, le président de l’OL s’est depuis contenté de présenter les recrues estivales du club. Il ne passe plus en zone mixte après les matchs comme il avait tant l’habitude de le faire et il a même freiné nettement sa fréquence de tweets.

Mais lundi, lors de la cérémonie The Best de la Fifa à Milan, Jean-Michel Aulas a accepté d’évoquer l’actualité de l’OL au micro de RMC Sport. « Je pense qu’on est un peu dans le creux de la vague, a-il reconnu, alors que son club reste sur cinq matchs de rang sans succès, entre la Ligue 1 et la Ligue des champions. Est-ce parce que c’est le début ? On manque un peu d’expérience. Il va falloir se poser les questions qu’il convient pour ne pas prendre trop de retard. On n’a pas bien débuté et il faut absolument revenir dans les places que l’on souhaite. »

Est-ce une manière de mettre une petite pression sur Sylvinho, dont le 5-3-2 très frileux et l’absence de tirs cadrés dimanche contre le PSG (0-1) n'a pas servi son bilan jusque-là mitigé ? « La confiance est totale, elle n’exclut pas le contrôle, précise JMA. On va essayer de mettre un certain nombre de choses complémentaires autour de ce qui a été bien initialisé. Sylvinho et Juninho ont toute ma confiance mais il faut avoir des résultats. C’est la loi du foot. » Pas de doute, le boss de l’OL, qui était exceptionnellement présent à l'entraînement ce mardi, sera très attentif à la réaction de son club à Brest mercredi (19 heures).