Rennes-Lille : Les Dogues débloquent enfin leur compteur à l’extérieur

FOOTBALL Les hommes de Christophe Galtier ont décroché le nul ce dimanche après-midi face à Rennes (1-1)

Au Roazhon Park, Jérôme Gicquel

— 

Victor Osimhen et les Lillois reviennent de Bretagne avec le point du match nul.
Victor Osimhen et les Lillois reviennent de Bretagne avec le point du match nul. — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
  • Lille a décroché le match nul ce dimanche après-midi sur la pelouse du Stade Rennais.
  • C’est le premier point pris à l’extérieur depuis le début du championnat par les Dogues.
  • Mais les hommes de Christophe Galtier, rattrapés par les Rennais dans la dernière demi-heure, pensent qu’il y avait de la place pour les trois points.

Pour la première fois de la saison, les Lillois ne sont pas rentrés bredouilles d’un déplacement. Défaits à Amiens et Reims en championnat et balayés mardi par l’Ajax en Ligue des Champions, les hommes de Christophe Galtier repartent de Bretagne avec un point dans la besace (1-1).

Un résultat assez logique au vu de la rencontre mais qui ne semblait pas réjouir les Lillois à la fin du match. « On ne peut pas dire que c’est une satisfaction, on a perdu deux points », regrette le capitaine José Fonte. Un peu moins sévère, l’entraîneur lillois estime quant à lui que son équipe « aurait mérité de l’emporter ». Mais il préfère aussi retenir le bon côté des choses. « C’est dommage mais sur nos trois déplacements, c’est le meilleur contenu du match ».

Lille n’a pas réussi à tuer le match

En première mi-temps, les Dogues ont plutôt maîtrisé la rencontre, le gardien rennais Edouard Mendy sauvant les meubles à plusieurs reprises sur des frappes d’Ikoné, d’Araujo et de Bamba. Dès le retour des vestiaires, Ikoné concrétisait cette domination en reprenant victorieusement un centre d’Osimhen (46e). « Il aurait fallu être plus adroits, plus justes techniquement dans la dernière passe ou le dernier tir pour marquer le deuxième but et faciliter notre fin de rencontre », analyse Christophe Galthier.

Mais comme souvent cette saison, les Dogues ont pêché défensivement, laissant leurs adversaires revenir dans le match. C’est Adrien Hunou, à peine rentré sur le terrain, qui sonnait la révolte des Rouge et Noir de la tête après un centre de Traoré (68e).

Galtier salue le coaching payant de Stéphan

La fin de match sentait le KO avec des offensives de deux côtés. Bamba envoyait ainsi un pétard à l’entrée de la surface (73e) mais le gardien rennais sauvait la baraque. En toute fin de rencontre, le supersub rennais n’était pas loin de doucher les Lillois (88e) mais Maignan veillait au grain sur sa ligne.

« Sur les dernières minutes, on a eu des difficultés. Peut-être l’envie de garder le résultat qui nous a empêchés de nous exprimer. Mais Julien Stéphan a fait des changements qui ont apporté un vrai plus sur le plan offensif. Il a forcé la réussite et il a été récompensé », reconnaît Christophe Galtier, bon joueur.

Cinquièmes au classement, les Lillois vont désormais se concentrer sur la réception de Strasbourg mercredi. Dans un stade Pierre Mauroy où les Dogues ont fait carton plein depuis le début de la saison.