VIDEO. Girondins de Bordeaux: Le club fait appel de la suspension de Pablo après son altercation avec Balotelli

FOOTBALL Le défenseur brésilien sera rejugé par la commission d’appel de la FFF

Clément Carpentier

— 

Pablo avait donné un coup d'épaule à Balotelli lors de Bordeaux - OM.
Pablo avait donné un coup d'épaule à Balotelli lors de Bordeaux - OM. — Nicolas Tucat / AFP
  • Après avoir reçu un coup de coude de Balotelli, Pablo avait été expulsé pour s’être vengé avec un coup d’épaule.
  • La LFP a décidé de suspendre deux matchs le Brésilien mais n’a pris aucune sanction contre le Marseillais.
  • Les Girondins contestent ces décisions et ont décidé de faire appel auprès de la FFF.

L’affaire Pablo-Balotelli est loin d’être terminée. En tout cas du côté des Girondins. Selon nos informations, le club va faire appel de la suspension de deux matchs de son défenseur Pablo par la commission de discipline de la LFP après son altercation avec Mario Balotelli lors de Bordeaux-Marseille, vendredi dernier.

Lors de cette rencontre, le Brésilien a été expulsé pour avoir donné un coup d’épaule à l’Italien. Problème, l’arbitre Hakim Ben El Hadj avait quelques minutes auparavant raté le début de l’altercation où l’on voit clairement Mario Balotelli frappé au visage Pablo d’un vilain coup de coude. Ce dernier avait dû alors sortir du terrain pour se faire soigner. Depuis les examens médicaux ont révélé que le défenseur souffrait d’une fracture du nez.

DaGrosa fait part de son « incompréhension »

Mercredi soir, la commission de discipline de la LFP a décidé de sanctionner le Brésilien de deux matchs de suspension. En revanche, aucune sanction n’a été prise contre l’Italien à la grande surprise des dirigeants bordelais. Dans la soirée, Joe DaGrosa, le propriétaire du club a réagi sur son compte Twitter :

J’ai beaucoup de respect pour la Ligue mais il est incompréhensible que Pablo après avoir eu le nez cassé ait reçu deux matches de suspension. J’espère qu’à l’avenir Bordeaux et ses joueurs recevront plus de respect de la part de toutes les parties impliquées.

Cet appel ne devrait pas avoir de conséquence pour Balotelli

Les Girondins ont donc décidé de ne pas rester les bras croisés en faisant appel de cette décision. Mais attention, c’est à quitte ou double car la commission supérieure d’appel de la FFF se montre souvent plus sévère que la commission de discipline de la LFP.

Pour Mario Balotelli, cela ne devrait pas changer grand-chose puisque si l’on se fie à la non-sanction de la LFP, cette dernière a décidé de ne pas s’auto-saisir du cas de l’Italien et l’arbitre n’a pas fait de rapport complémentaire sur l’attaquant après la rencontre. « Si la commission de discipline ne s’est pas saisie du dossier Balotelli normalement la FFF n’aura pas à juger son cas », indique l’avocate spécialisée Tatiana Vassine.