Mercato OL: «On ne laissera partir qu’un ou deux joueurs»… Aulas fait le point sur l’été et encense (encore) Genesio

FOOTBALL Jean-Michel Aulas l'assure ce mercredi: il ne compte pas transférer ses joueurs majeurs l'été prochain

Jérémy Laugier

— 

Jean-Michel Aulas tient notamment à prolonger Nabil Fekir, ici lors de la défaite (1-0) dimanche à Nice.
Jean-Michel Aulas tient notamment à prolonger Nabil Fekir, ici lors de la défaite (1-0) dimanche à Nice. — LIONEL URMAN/SIPA
  • Jean-Michel Aulas a commenté ce mercredi les résultats financiers d’OL Groupe pour le premier semestre.
  • Le président lyonnais en a profité pour se projeter sur le prochain mercato, durant lequel il ne compte pas voir partir plus de deux joueurs majeurs.
  • JMA est aussi revenu sur la situation de Bruno Genesio, en fin de contrat en juin.

« Vous aurez compris que les résultats sont exceptionnels et qu’on n’a pas besoin de faire des transferts pour pouvoir afficher des résultats performants. » Jean-Michel Aulas a été clair, ce mercredi, en commentant devant la presse les résultats financiers d’OL Groupe pour le premier semestre. La hausse de 31 % du fameux excédent brut d’exploitation (EBE), qui atteint désormais 53,9 millions d’euros, s’accompagne donc de l’envie du président lyonnais de conserver ses principaux atouts en vue de la saison prochaine.

Pour un effectif d’une valeur marché estimée à 476 millions d’euros, on imaginait bien des départs majeurs à la pelle, entre Tanguy Ndombele, Memphis Depay, Ferland Mendy, Nabil Fekir, ou encore Houssem Aouar. La réalité sera tout autre dans cinq mois à en croire JMA.

« Il n’y a pas de bon de sortie accordé »

« On sait qu’on va être attaqué, indique-t-il. Qui dit valorisation forte dit qu’il va y avoir des appétits de clubs très riches pour nos joueurs. On ne laissera partir cet été qu’un ou peut-être deux joueurs. Comme on a des demandes sur la moitié de l’effectif, ça veut dire qu’il y aura plus de déçus que d’heureux élus. »

Assurant vouloir « gagner des titres en France » et « aller le plus haut possible dans la hiérarchie des clubs européens », Jean-Michel Aulas compte donc bien verrouiller ses principaux talents. « Il n’y a pas de bon de sortie accordé », insiste-t-il, tout en annonçant par exemple avoir « avancé » sur la question d’une prolongation de contrat de Nabil Fekir (lié jusqu’en 2020). « Il n’y aura rien de définitif avant le match retour à Barcelone mais il y a une volonté très précise de l’OL de garder Nabil », précise le boss lyonnais, moins confiant concernant Anthony Lopes.

« L’impression que les agents de Lopes vivent dans un autre monde »

Grand bonhomme de la première partie de saison, le gardien de l’OL est lui aussi sous contrat jusqu’en 2020. « On a lancé des discussions pour une prolongation mais j’ai l’impression que ses agents vivent dans un autre monde », tacle JMA, qui a par ailleurs confirmé que le sort de Bruno Genesio en vue de 2019-2020 serait décidé « avant fin mars ».

A entendre les compliments distillés à chaque sortie médiatique par Jean-Michel Aulas à l’égard de son coach, son maintien en poste au-delà de cet été ne fait plus guère de doutes. « Bruno a été reçu par le comité de gestion, lundi, et son intervention, très brillante, a été applaudie par le conseil d’administration, confie le président de l’OL. C’est la première fois que je vois ça et c’est un indice à prendre en compte. » Haters gonna hate.