OL: Jean-Michel Aulas officialise la création d'une salle de 15.000 places pour accueillir du sport et des concerts

LYON Jean-Michel Aulas vient de présenter ce mercredi son projet de future grande salle privée, construite par l’OL d’ici 2021 ou 2022, et destinée à accueillir concerts, séminaires et activités sportives

Jérémy Laugier

— 

La salle souhaitée par l'OL devrait voir le jour en 2021 ou 2022 non loin du Parc OL, à Décines ou à Meyzieu.
La salle souhaitée par l'OL devrait voir le jour en 2021 ou 2022 non loin du Parc OL, à Décines ou à Meyzieu. — MOURAD ALLILI/SIPA

Trois ans après l’ouverture officielle du Parc OL, Jean-Michel Aulas se lance officiellement dans un autre projet d’envergure. Le président lyonnais vient en effet d’annoncer ce mercredi la construction d’une salle pouvant accueillir des concerts, des séminaires et des activités sportives comme du basket, du handball ou du hockey sur glace, non loin du Parc OL.

« Cela se fera à Décines ou à Meyzieu [dans l’Est lyonnais]. On aimerait pouvoir présenter cela avant l’été prochain. On pourra accueillir tous les événements que la Métropole de Lyon ne pourra pas recevoir. Un tel projet privé est donc une aubaine pour tout le monde, d’autant qu’on a le savoir-faire et les moyens de le faire », explique JMA.

Aulas ne veut « pas aller contre le projet de Villeurbanne » pour l’Asvel

Il aimerait que cette salle pouvant accueillir entre 12.000 et 15.000 personnes selon sa configuration (3.000 pour les séminaires) soit inaugurée « dans un cycle de deux à trois ans ». Faut-il imaginer un rapprochement et même un partenariat entre l’OL et l'Asvel de Tony Parker, qui souhaite quitter l’Astroballe pour s’installer durablement en Euroligue ? A ce sujet, Jean-Michel Aulas assure « ne pas vouloir aller contre le projet de Villeurbanne ».

« Nous voulons aller vite dans la réalisation de notre projet. C’est une salle avant tout axée vers l’événementiel avec la possibilité d’accueillir du basket si le besoin s’en fait sentir », précise-t-il. Au vu des difficultés de l’Asvel depuis de longs mois dans son projet d’Arena à Villeurbanne, cette issue n’est pas à exclure.