ASSE-OL: «Ils m’aiment en secret»… Attaqué par une banderole de supporters, Memphis Depay plein d'humour

FOOTBALL Memphis Depay a préféré utiliser l'humour et montrer l'exemple à ses quelque cinq millions de « followers »…

Jérémy Laugier

— 

Memphis Depay, ici lors de sa belle tentative de lob claquée par Stéphane Ruffier, dimanche dans le Chaudron.
Memphis Depay, ici lors de sa belle tentative de lob claquée par Stéphane Ruffier, dimanche dans le Chaudron. — AFP

Memphis Depay a quand même une sacrée personnalité. L’attaquant lyonnais a découvert la banderole que quelques supporters du kop sud du stade Geoffroy-Guichard lui avaient préparée dimanche pour le derby entre l’ASSE et l’OL (1-2). Ceux-ci lui ont adressé en anglais un message plus que limite et bien au-delà du chambrage, en pointant sa vie privée : « Memphis : 5 millions de followers mais toujours pas de père ».

Abandonné par son père à l’enfance, le joueur de 24 ans vient de répondre aux auteurs de cette banderole, ce lundi sur son compte Twitter. Contrairement à Franck Ribéry​ après la polémique de l’entrecôte pailletée d’or, il opte pour le registre de l’humour et non celui des insultes.

« Ça les rend juste fous de ne pas avoir un joueur de mon niveau »

L’international néerlandais commence en rappelant qu’il compte exactement 5,9 millions d’abonnés sur Instagram. Puis celui-ci enchaîne quatre autres tweets dans la même veine. Voici quelques morceaux choisis : « je n’ai rien contre les gens qui ont fait ça. Je sais qu’ils m’aiment en secret », « que Dieu bénisse tout le monde ».

Citant même la Bible, Memphis Depay glisse au milieu de ses messages apaisés un trash talking bien senti : « ça les rend juste fous de ne pas avoir un joueur de mon niveau » puis « zéro point contre nous cette saison, je peux imaginer ce qu’ils ressentent ». Si la veille, Moussa Dembélé a été le buteur et héros du derby sur le terrain, Memphis va gagner encore un peu plus le cœur des supporters lyonnais grâce à ses punchlines du jour.