VIDEO. «Je ne vous dois rien», Ribéry répond à la polémique de l'entrecôte pailletée d'or (en citant «Rivarol»)

FOOTBALL L'ailier du Bayern s'en prend aux médias et aux internautes qui ont commenté sa vidéo publiée sur les réseaux sociaux...

J.L.

— 

Franck Ribéry profite de la trêve hivernale à Dubaï.
Franck Ribéry profite de la trêve hivernale à Dubaï. — CHINE NOUVELLE/SIPA

Franck Ribéry n’est pas content. Pas content après les journalistes (dont nous faisons partie) qui ont relayé la vidéo qu'il a lui-même publiée sur les réseaux sociaux où on le voit dévorer une entrecôte pailletée d’or dans le restaurant du célèbre Salt Bae.

Pas content non plus après les internautes qui s’en sont donnés à cœur joie dans leurs commentaires. Et pas content, après Audrey Pulvar, qui s'est permis de lui donner des leçons de morale sur Twitter. Le Français s’adresse directement à la journaliste en citant un titre provenant d’un blog hébergé par le site d’extrême-droite Rivarol. Le titre du papier ? « Je fais ce que je veux de mon argent », une ancienne déclaration de Pulvar, dont Ribéry rappelle le prix des fameuses lunettes en écailles (3.000 euros). Plus tôt, il s’en était pris aux médias en général et aux commentaires haineux de certains internautes.

« Je ne vous dois rien, ma réussite c’est avant tout grâce à Dieu, à moi et mes proches qui ont cru en moi. Pour les autres, vous n’étiez que des cailloux dans mes chaussettes. Ensuite, concernant ces pseudo-journalistes qui ont toujours été dans la critique négative envers moi, mes actes (dernier exemple en date : le prix de ce que je mange !)… Quand je fais des dons, (car on m’a appris à donner quand je reçois beaucoup…) pourquoi aucun grand média national ne diffuse-t-il cela ? Non, vous préférez parler des vacances que je passe en famille, vous scrutez mes faits et gestes, ce que je mange ! Oh oui, pour ce genre de futilités vous êtes présents ! »

Sur ce dernier point, reconnaissons que nous n’avions pas relayé les visites de Pogba et de Messi au même restaurant en novembre. Mais ces derniers n’avaient pas publié de vidéos racontant leurs découvertes culinaires. Par ailleurs, la pièce de viande ne coûterait pas 1.200 euros comme avancé par Bild, mais 1.200 dirhams, (300 euros), selon nos confrères de sports.fr. Un prix que ne nous a pas confirmé l’établissement. Enfin, sur twitter, Ummah Charity, une ONG œuvrant pour les plus démunis, a confirmé que Franck Ribéry faisait partie de plus généreux donateurs.