Coupe de la Ligue: Le chef d’œuvre de Kalu face au Havre envoie les Girondins en demi-finale

FOOTBALL Bordeaux défiera soit Monaco, Strasbourg ou Guingamp…

Clément Carpentier

— 

Samuel Kalu a inscrit le seul but de la rencontre.
Samuel Kalu a inscrit le seul but de la rencontre. — Nicolas Tucat / AFP

Ça s’appelle passer par un trou de souris. Mais peu importe en coupe. Grâce à leur toute petite victoire (1-0) face au Havre (Ligue 2), les Girondins se qualifient pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue. Ils peuvent dire un grand merci à Samuel Kalu, auteur du seul et unique but de la rencontre.

Une mi-temps pour rien. Les supporters bordelais pensaient avoir touché le fond dimanche lors de l’élimination en Coupe de France face à ces mêmes Normands. Eh bien, non ! Ce mercredi, les Girondins ont offert un premier acte encore plus affligeant. Manque d’envie, nullité technique, porteur de balle sans solution… Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas vu un tel niveau. Et tout ça face à une équipe de Ligue 2, on le rappelle. Pourtant certains cadres étaient de retour (Otavio, Lerager et Karamoh). Seul beau geste à retenir de cette première mi-temps indigne d’une équipe de Ligue 1 : les inlassables encouragements du virage sud. C’est dire.

Le chef-d’œuvre de Kalu. Il fallait bien ça pour réveiller le Matmut Atlantique. Un éclair dans la nuit. Il est venu de Kalu à la 70e minute. En l’absence du spécialiste en la matière, François Kamano, le Nigérian a décidé de lui rendre hommage. Après avoir repiqué dans l’axe, l’attaquant bordelais a réussi une magnifique frappe enroulée qui a fini sa course dans la lucarne du gardien havrais. Un véritable bijou qui enlève une belle épine du pied des Marine et Blanc car à part deux frappes de Karamoh, le deuxième acte fut tout aussi insipide.

Bordeaux en spécialiste. Bordeaux s’offre en tout cas une nouvelle demi-finale dans cette Coupe de la Ligue que le club adore décidément. Trois fois vainqueurs et trois fois finalistes, les joueurs de Ricardo ne se trouvent plus qu’à une marche de la finale. Et pour ça, il faudra faire bien que lors de la dernière demi-finale en 2016 où les Girondins s’étaient inclinés lourdement à Lille (5-1). Ils connaîtront leur adversaire ce jeudi soir en espérant avant tout recevoir leur adversaire (Monaco, Strasbourg ou Guingamp).