Coupe de France: «Il y a un peu de honte» chez les Girondins après l'élimination face au Havre (0-1)

FOOTBALL Les Bordelais débutent très mal l’année 2019 avec cette défaite à domicile face à un club de Ligue 2…

Clément Carpentier

— 

François Kamano ne semble plus vraiment avoir la tête aux Girondins.
François Kamano ne semble plus vraiment avoir la tête aux Girondins. — MEHDI FEDOUACH / AFP
  • Les Girondins sont éliminés de la Coupe de France après leur défaite à domicile face au Havre (0-1).
  • Auteur d’une triste rencontre, Bordeaux va devoir gérer le cas Kamano rapidement.
  • Le meilleur joueur de la saison semble avoir déjà la tête ailleurs.

Cette élimination en Coupe de France passera sûrement inaperçue à côté de celle de l’OM face à Andrézieux, club de National 2. Mais elle fait quand même bien mal à la tête des Girondins. Perdre à domicile face à un club de Ligue 2 (Le Havre) pour son premier match de l’année et son entrée en lice dans la compétition, ça ne fait pas très bonne figure :

Il y a forcément de la déception et même un peu honte. On paie cher. Pourquoi ? Parce qu’on a joué 30 minutes et que derrière, on n’a pas vraiment existé sans forcément être mis en danger.

Comme souvent Benoît Costil, le gardien international, dresse une analyse lucide sur la performance de son équipe. Incapable de mettre le moindre rythme face à des Normands parfaitement organisés après le but d’Assifuah, Bordeaux est tombé dans le piège. Comme d’autres direz-vous. Mais c’est peut-être l’attitude qui inquiète plus que le résultat. Générale, une équipe sans réaction mais aussi individuelle même si Eric Bedouet calme le jeu : « Ce sont des gens bien. Il ne pose pas de problèmes. »

« Je pense qu’il (Kamano) a peut-être la tête ailleurs »

Un joueur illustre cela depuis plusieurs semaines et pas n’importe lequel, le meilleur joueur des Girondins depuis le début de la saison : François Kamano. Sa situation semble de plus en plus compliquée à gérer avec l’ouverture du mercato (revalorisation salariale et changement d’agent). « Je pense qu’il a peut-être la tête ailleurs. Je ne sais pas. Ça le perturbe sûrement. C’est normal », explique Eric Bedouet. Les rumeurs de transfert se multiplient mais ce dimanche soir, Bordeaux n’a toujours pas reçu la moindre proposition selon les informations de 20 Minutes, que ce soit de Monaco ou d’un club anglais.

Le club va devoir en tout cas trouver très rapidement une solution pour éviter que la situation ne s’envenime. Peut-être d’ici mercredi et le quart de finale de Coupe de la Ligue face à ces mêmes Havrais. Cette fois-ci, il ne faudra vraiment pas se manquer. « On se doit une revanche » dixit Benoît Costil. Un faux pas, ça fait tache. Deux…