Annoncé mort par son club irlandais pour gruger un match, le joueur passe l'éponge

FOOTBALL Fernando Nuno La Fuente affirme qu’il n’était pas au courant de l’entourloupe…

A.L.G. avec AFP

— 

Un ballon sur une pelouse (enfin, on croit).
Un ballon sur une pelouse (enfin, on croit). — Kirill KUDRYAVTSEV / AFP

«C’est drôle parce que j’ai pu assister à ma propre mort. » Fernando Nuno La Fuente n'a pas l'air de tenir rigueur à son employeur de l'avoir fait passer pour mort afin de faire reporter son match de championnat. Interrogé par la chaîne irlandaise RTE, le footbaleur espagnol du petit club de Ballybrack, à Dublin, a expliqué que le club avait fait cela à son insu. Ou presque.

Le secrétaire du club et auteur de cette entourloupe morbide avait prévenu le joueur qu’il pourrait bien entendre parler de lui dans les jours à venir. « Je pensais que ce serait pour m’être cassé la jambe ou quelque chose comme ça », a-t-il avoué. L’Espagnol a appris la nouvelle de sa mort alors qu’il faisait une petite partie de jeux vidéo après le travail. « On m’a dit : Tu es une star. De mon côté, c’est drôle parce que j’ai pu assister à ma propre mort », a-t-il plaisanté.

Scandale

Pas sûr que les équipes du championnat dans lequel évolue Ballybrack, et qui ont toutes observé une minute de silence avant leur match, partagent son fou rire. L’histoire a en effet fait scandale en Irlande. Après la découverte de la supercherie, le club a plaidé « l’erreur de jugement » individuelle de son désormais ex-secrétaire.

« Cette erreur grave et inacceptable va complètement à l’encontre de notre volonté et a été commise par une personne qui traverse des difficultés personnelles, à l’insu du reste du club », a écrit le club dans un message posté sur Facebook.