VIDEO. Montpellier-Nîmes: Les Ultras de Montpellier privés de stade

FOOTBALL La commission de discipline de la LFP réunie en urgence veut bâillonner les principaux clubs de supporters du MHSC en fermant leurs tribunes, à domicile et à l’extérieur…

Jérôme Diesnis
— 
Montpellier Nîmes : Des CRS sont intervenus devant les tribunes des Ultras de Montpellier
Montpellier Nîmes : Des CRS sont intervenus devant les tribunes des Ultras de Montpellier — N. Bonzom / Maxele Presse
  • Réunie en urgence, la commission de discipline a fermé provisoirement le parcage visiteur des supporters du MHSC en déplacement, ainsi que les deux tribunes où sont localisés les principaux groupes de supporters à domicile.
  • Le derby entre Montpellier et Nîmes a été marqué par deux interruptions d’une demi-heure. La plus longue après que les supporters de la Butte ont quitté leur tribune pour aller récupérer leur bâche exhibée par les Nîmois et volée en mai dans leur local.

Réunie ce lundi, la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnelle a décidé de frapper fort sur les clubs de supporters Montpellier et notamment la Butte Paillade. A titre conservatoire, le parcage visiteur des supporters du MHSC en déplacement sera fermé, tout comme la tribune basse Etang de Thau et la tribune haute Petite Camargue du stade de la Mosson. Là où sont situés géographiquement les principaux clubs de supporters du MHSC.

Le dossier des incidents du week-end a été placé en instruction. Ce huis clos partiel n’est que provisoire et ne préjuge en rien des sanctions possibles à venir. La victoire de Montpellier dimanche contre Nîmes (3-0) a été entachée par deux longues interruptions. Retour sur un match disputé dans une ambiance de fête sur le terrain et dans les tribunes pendant quatre-vingts minutes avant de basculer dans l’irrationnel avec l'intervention des CRS.


C’est quoi cette histoire de bâche ?

Le 28 novembre 2017, des supporters de Nîmes, de retour d’une victoire de leur équipe à Lorient, se sont faits violemment agresser sur une aire d’autoroute près de Vannes et voler la bâche déplacement des Gladiators Nîmes 1991. Deux jours plus tard, Montpellier venait jouer en Bretagne, à Guingamp…

En mai, c’est le local de la Butte Paillade 91 qui a été fracturée, à la disqueuse. La bâche de 30 mètres a alors été volée. Si aucune de ces actions n’a été revendiquée, les deux groupes de supporters étaient persuadés de la culpabilité de leur rival historique. Une bâche dans le mouvement Ultras est bien plus qu’un bout de plastique ou de tissu. C’est un emblème et à ce titre, c’est sacré.

A quoi était due la première interruption de sept minutes ?

L’une des barrières de sécurité a cédé sous la ferveur des supporters de Montpellier après l’ouverture du score. Une quinzaine d’entre eux est tombée et deux ont été légèrement blessés. « J’ai eu peur pour l’intégrité de mes supporters », explique le président Laurent Nicollin. Les supporters ont ensuite regagné leur tribune.

Pourquoi les Ultras de Montpellier sont-ils redescendus de leur tribune à 3-0 ?

C’était la principale crainte avant le match : qu’une bâche réapparaisse dans l’une des deux tribunes. Juste après le troisième but, les Gladiators ont exhibé le diable, le symbole de la Butte, volé en mai. Le sang des Ultras montpelliérains n’a fait qu’un tour et les supporters sont redescendus derrière le but de Benjamin Lecomte.

Cette fois volontairement, pour aller le récupérer. « Je ne sais pas si cela nous coûtera cher, mais il n’y a pas eu d’envahissement et aucun joueur n’a vu son intégrité physique menacée, tempère Laurent Nicollin. Je suis au courant de l’histoire de la bâche. Nos supporters sont blessés, vexés, mais la plus belle des réponses, c’est la victoire. »


Il a fallu l’intervention des CRS pour que tout rentre dans l’ordre et que le match se termine. « Je veux bien comprendre les supporters, mais il faut se maîtriser aussi. Tout le monde va être pénalisé », souligne Michel Der Zakarian. A commencer par les supporters de la Butte eux-mêmes, pendant que les Gladiators soutiendront leur équipe…