Laval: Trois mois de suspension pour l'entraîneur François Ciccolini après ses menaces sur un journaliste

FOOTBALL «Tu vas voir je vais te frapper d’un coup de crosse dans la tête»...

B.V.

— 

François Ciccolini, l'entraîneur du Stade Lavallois.
François Ciccolini, l'entraîneur du Stade Lavallois. — DAMIEN MEYER / AFP

On peut donc menacer de frapper quelqu'un avec « une crosse » est toujours avoir son job. Le code du travail est plutôt clément du côté de Laval, qui pourra retrouver son coach François Ciccolini d'ici trois mois. La Fédération française de Football a en effet sanctionné l'entraîneur mayennais de cinq mois de suspension, dont deux avec sursis, pour avoir menacé un journaliste après une rencontre. 

Le club, qui a toujours défendu son entraîneur, pourra donc retrouver ce dernier d'ici la mi-novembre, puisqu'il est suspendu à titre conservatoire depuis le 15 août. Pour rappel, nous vous dévoilions il y a quelques semaines la teneur des menaces de François Cicollini envers Martin Cotta, journaliste de France Bleu Mayenne, à la suite d'une défaite des Tango. 

Mots-clés :