Equipe de France: Plus d'un mois après leur sacre et les critiques, les Bleus inspirent-ils (enfin) le respect?

FOOTBALL Les Bleus champions du monde affrontent l’Allemagne en ouverture de la Ligue des nations, ce jeudi (20h45) à Munich…

Alexia Ighirri

— 

Allemagne-France: Avec sa Coupe du monde, la France a -t-elle gagné
Allemagne-France: Avec sa Coupe du monde, la France a -t-elle gagné — Seb Wells/Pixathlon/SIPA
  • Alors près de deux mois après son sacre, on ose : la France est-elle respectée sportivement par les autres nations du foot ? A commencer par l’Allemagne, première équipe sur la route des néochampions du monde, ce jeudi (20h45) à Munich pour la première journée de la Ligue des nations.
  • Pour le sélectionneur allemand, Joachim Löw, pas de doute, la France n’a pas volé sa couronne et elle la doit surtout à Didier Deschamps : « Il a mérité son succès à la Coupe du monde. Il a su donner plusieurs styles de jeu à son équipe. Il est un exemple à suivre. »
  •  Maximilian Bielefeld, journaliste pour Skysports à Munich : « On respectait énormément la France. Déjà parce qu’on a perdu plusieurs de nos derniers matchs contre eux, dont la demie à l’Euro. Et puis on est impressionné par cette jeune génération de joueurs, que l’on n’a pas forcément ici. Maintenant c’est clair, la France a changé de dimension ».

Nous sommes le 15 juillet 2018, dans le vestiaire des Bleus au stade Loujniki. Didier Deschamps prend la parole et lance à ses troupes : « Votre vie va changer. Vous savez pourquoi ? Parce que vous êtes champions du monde ! » Beaucoup se souviennent probablement de cette scène. Si la vie des Français a quelque peu changé depuis leur sacre mondial c’est vrai, les deux étoiles éblouissent-elles un peu plus leurs adversaires ? Pas évident quand on repense aux déclarations belges et autres critiques sur le jeu français. Le champion tricolore s’était bien trouvé quelques défenseurs, à l’image du Suédois Zlatan Ibrahimovic. Mais s’il y a débat, c’est que la chose n’est pas incontestable.

Alors près de deux mois après son sacre, on ose : la France est-elle respectée sportivement par les autres nations du foot ? A commencer par l’Allemagne, première équipe sur la route des néochampions du monde, ce jeudi (20h45) à Munich pour la première journée de la Ligue des nations.

DD, l’exemple à suivre

Pour le sélectionneur allemand, Joachim Löw, pas de doute, la France n’a pas volé sa couronne et elle la doit surtout à Didier Deschamps : « Il a mérité son succès à la Coupe du monde. Il a su donner plusieurs styles de jeu à son équipe. Il est un exemple à suivre. »

Un « style, devenu ‘le système à la française’, rebaptise Maximilian Bielefeld, journaliste pour Skysports à Munich. L’équipe d’Allemagne a un style différent, Löw aime la possession de balle. Alors il est évident qu’on a été surpris de la façon dont a joué la France : avec des jeunes talentueux comme Mbappé, Dembélé ou encore Griezmann, elle a adopté un style défensif et a joué les contres. Ce n’est pas forcément très attractif mais c’est efficace et c’est ce qui compte. »

« La France a changé de dimension »

Mais le journaliste d’outre-Rhin l’assure : « On respectait énormément la France. Déjà parce qu’on a perdu plusieurs de nos derniers matchs contre eux, dont la demie à l’Euro. Et puis on est impressionné par cette jeune génération de joueurs, que l’on n’a pas forcément ici. Maintenant c’est clair, la France a changé de dimension ».

Sur le papier, s’offrir le scalp des Français « aura beaucoup plus de valeur », dixit Didier Deschamps. Et le sélectionneur de poursuivre : « Mais il faut assumer ce titre. Si on continue, pas à faire peur, mais au moins que nos adversaires aient un peu de crainte, on ne va pas se plaindre »

« Obligé de respecter la France »

Pour voir ce qu’en pensaient les supporters, on est allé prendre le pouls dans un pub de la vieille ville munichoise, où l’on sert des burgers avec des frites belges. Alors en voyant la France sur le toit du monde, ils se trouvent où les Allemands sur l’échelle du « seum » ? « Ce n’était pas forcément beau à regarder à la Coupe du monde, mais on est bien obligé de respecter la France : c’est elle la championne aujourd’hui. Mais ça ne va durer, l’Allemagne va revenir prendre sa place », sourit Peter, optimiste donc. Avant de concéder : « Mbappé c’est la classe quand même… »

Installé à une table en famille, maillot du Bayern sur le dos, on se dit que Tim va peut-être nous parler de Tolisso. Alors c’est qui le plus fort ? « La Mannschaft ! » Bon Tim a 7 ans et il préfère manger son burger plutôt que de répondre à nos questions.

Les regards évoluent (même celui des Belges)

« Individuellement les joueurs français n’ont jamais été remis en question en Allemagne. Les médias allemands ont toujours été élogieux, analyse à son tour Régis, ancien pro désormais agent de joueurs en Allemagne. Mais au niveau de l’équipe nationale, collectivement, même s’il la France ne manquait pas de bons résultats avec une finale de l’Euro quand même, il lui manquait le titre suprême. L’image s’est donc confortée. »

Et puis, après tout dans le foot, quand l’Allemagne te respecte, tout le monde te respecte non ? Même le Belge Thibaut Courtois a commencé à retourner son maillot : « La France méritait de gagner aussi. Il n’y a pas de souci là-dessus ». Doucement mais sûrement.