Girondins de Bordeaux: Manager, santé, style de jeu… Ricardo va vite devoir lever certains doutes

FOOTBALL Onze ans après son départ du club, le Brésilien ne revient pas forcément en terrain conquis malgré un premier passage plus que réussi…

Clément Carpentier

— 

Ricardo est de retour sur le banc des Girondins de Bordeaux.
Ricardo est de retour sur le banc des Girondins de Bordeaux. — VALERY HACHE / AFP
  • Ricardo est le nouveau manager général des Girondins de Bordeaux.
  • C’est un vrai retour au club pour celui qui a failli voir sa vie basculer en 2011 après un AVC.
  • Faute de diplôme, le Brésilien ne sera pas totalement libre de ses mouvements sur le banc bordelais.

Saison 2. Episode 1. La série Ricardo aux Girondins de Bordeaux va reprendre ses droits ce jeudi au château du Haillan. Onze ans plus tard, elle renaît de ses cendres. Et avec les mêmes acteurs qu’à l’époque : Ricardo Gomes Raymundo, Patrick Colleter et Eric Bedouet.

Le Brésilien a déjà entraîné les Girondins de Bordeaux entre 2005 et 2007.
Le Brésilien a déjà entraîné les Girondins de Bordeaux entre 2005 et 2007. - JEAN-PIERRE MULLER / AFP

Car même si dans la forme le Brésilien revient en tant que manager général au club (dixit le communiqué des Girondins), il est bel et bien le nouvel entraîneur des Marine et Blanc dans les faits. Il est le successeur de Gustavo Poyet, limogé le 24 août dernier après une sortie médiatique contre ses dirigeants dont tout le monde se souviendra. D’ailleurs, l’intérim d’Eric Bedouet prendra fin ce jeudi avec son arrivée.

Un homme apprécié sur et en dehors du terrain

Un Ricardo qui ne sera donc pas complètement perdu au Haillan puisqu’il a déjà dirigé les Girondins entre 2005 et 2007. Un passage dont se souvient parfaitement l’historique préparateur physique du club, Eric Bedouet :

Il avait construit une équipe extraordinaire. Infranchissable et injouable. Il avait fait quelque chose de très bien et préparé le terrain pour Laurent [Blanc] derrière. »

Sous les ordres du Brésilien, les Bordelais avaient fini 2e du championnat avant de remporter la Coupe de la Ligue la saison suivante. Ricardo a également laissé une très bonne image de lui « en dehors du terrain car c’est quelqu’un de charmant, d’adorable. Un Monsieur comme on dit », selon Bedouet.

Mais attention, il n’arrive pas pour autant en terrain conquis. Les défis sont nombreux pour lui :

  • Faire oublier l’échec Thierry Henry aux supporters
  • Décoller cette étiquette d’entraîneur défensif et peu spectaculaire
  • Lever les quelques doutes sur son état de santé après son AVC

Sur ce dernier point, un dirigeant se veut tout de suite rassurant : « Il n’y a aucune inquiétude à avoir. » En effet, Ricardo a repris depuis des fonctions d’entraîneur et de directeur sportif dans son pays natal et aujourd’hui, l’unique séquelle qu’il garde de cet accident, c’est une petite gêne au bras.

Sa situation sur le banc va forcément poser question

En revanche, une autre chose risque d’être beaucoup plus gênante pour lui. C’est son absence de diplôme pour entraîner en France. C’est d’ailleurs pour ça qu’il arrive en tant que manager général et non entraîneur. Ce sera Eric Bedouet l’entraîneur principal sur les feuilles de match.

Alors qu’est-ce que ça change ? « Il n’aura pas le droit de se lever, d’avoir le moindre contact avec les arbitres ou encore de tenir les conférences de presse d’avant et d’après-match », explique Raymond Domenech, le président du syndicat des entraîneurs, à Sud Ouest. Pas évident donc de diriger une équipe dans ces conditions. En même temps si c’était simple aux Girondins de Bordeaux en ce moment, ça se saurait…

>> A lire aussi : Le Brésilien Ricardo est bien de retour sur le banc des Girondins

>> A lire aussi: Salaire, King Street, agent(s)… Pourquoi Thierry Henry a dit non aux Girondins?