Paris: Après la victoire des Bleus, les clubs de foot franciliens font le (trop?) plein de licenciés

SOCIETE La rentrée scolaire rime avec inscription aux activités sportives. Quelques mois après la victoire des Bleus en Coupe du monde, les clubs de foot franciliens sont submergés…

Romain Lescurieux

— 

La fresque en l'honneur de Kylian Mbappé avait été installée en septembre dernier
La fresque en l'honneur de Kylian Mbappé avait été installée en septembre dernier — CHRISTOPHE SIMON / AFP
  • Avec la victoire de l’équipe de France, le nombre d’inscriptions dans les clubs de foot a augmenté notamment dans les clubs où ont été formés les champions du monde.
  • L’AS Bondy où a joué Kylian Mbappé est submergé par les appels pour des inscriptions.

« Bonjour, suite à l’affluence des inscriptions, nous ne pouvons donner suite à votre appel. » Ce mardi, le répondeur de l’AS Bondy, en Seine-Saint-Denis, est saturé. Et pour cause. Avec la victoire de l’équipe de France en Coupe du monde en juillet dernier, les inscriptions dans le club des débuts de  Kylian Mbappé, explosent depuis la rentrée.

« Tous les quatre ans, à chaque coupe du monde de football​, il y a plus de demandes d’inscriptions. Mais cette année, avec la victoire et ici l’effet Mbappé, c’est multiplié par deux », explique Jean-François Suner, directeur sportif de l’AS Bondy. Même son de cloche, dans les villes de d’autres champions du monde.

A Colombes, dans les Hauts-de-Seine, on constate aussi une augmentation du nombre de demandes. « Nous avons commencé les inscriptions en juin, mais en ce moment, avec la rentrée, c’est l’affolement. Nous sommes pas loin de 300 inscrits », commente-t-on au sein de l’Etoile sportive colombienne. Si le club confirme l’effet de la deuxième étoile sur le maillot des Bleus, l’influence du champion Steven Nzonzi, natif de la commune, profiterait davantage à son club d’origine : Le Racing Club de France football Colombes 92.

« On reste un club de football pas un centre des loisirs »

Le week-end dernier, Steven Nzonzi est revenu sur le terrain de ses débuts pour le plus grand plaisir des enfants. Contacté, le Racing n’a pas répondu à nos sollicitations concernant les inscriptions 2018/2019. A Vincennes, qui a vu les premières passes de Blaise Matuidi, on confirme une nette augmentation des demandes par rapport à l’an passé.

« Nous avions 1.147 adhérents la saison dernière. Pour cette année, nous avons dépassé ce chiffre le 25 août dernier. Nous avons créé des créneaux en plus mais nous ne savons pas comment faire davantage », indique un membre du staff. Car gérer une telle effervescence peut en effet se révéler délicate ?

Capacité d’accueil, infrastructures… Le directeur sportif de AS Bondy qui compte 850 licenciés dit ne pas pouvoir répondre à toutes les demandes. « Si c’était le cas, on se retrouverait à plus de 1.500. Mais on ne peut pas aller au-delà de 850. On reste un club de football pas un centre des loisirs », s’exclame Jean-François Suner, qui plus est, déplore un terrain en travaux.

Ce mercredi, des tests sont organisés pour les U10, U11 et U13 afin de sélectionner les futurs licenciés. Et dénicher peut-être le futur Kylian Mbappé.