Ligue 1: Euphorique, le Stade Rennais a vécu un dimanche de rêve et balaye Bordeaux

FOOTBALL Les Bretons ont dominé les Girondins devant un Roazhon Park enthousiaste…

Camille Allain

— 

Le défenseur du Stade Rennais Ramy Bensebaini célèbre son but face à Bordeaux, le 2 septembre 2018.
Le défenseur du Stade Rennais Ramy Bensebaini célèbre son but face à Bordeaux, le 2 septembre 2018. — AFP
  • Le Stade Rennais a battu les Girondins de Bordeaux dimanche au Roazhon Park.
  • Auteurs d’une excellente première mi-temps, les Bretons ont marqué sur corner par Benjamin André et Ramy Bensebaini.
  • Sabri Lamouchi a apprécié le contenu mais demande plus de constance.
  • La journée de rêve avait commencé par la présentation d’Hatem Ben Arfa.

La fête avait commencé juste avant le coup d’envoi par la présentation des deux recrues. M’baye Niang, remplaçant et entré en jeu à la 65e, mais surtout Hatem Ben Arfa, ovationné par un public que l’on sentait impatient de découvrir son crack. L’euphorie n’est jamais redescendue.

Parfaitement en place, les Rennais ont vécu un dimanche de rêve, régalant pendant trente minutes, où ils ont marché sur l’eau, se procurant une ribambelle d’occasions franches. Un premier but rageur du capitaine Benjamin André venait concrétiser cette belle entame. Ramy Bensebaini doublait la mise sur un même corner, côté opposé.

Sabri Lamouchi tenait là sa mi-temps de référence. « J’ai vu des joueurs impressionnants. Mais avant la mi-temps, on aurait pu en mettre un ou deux de plus », notait le coach, exigeant, mais louant le match de ses joueurs, notamment Benjamin André et Edson Mexer.

Les nouveaux montrent les crocs

Le deuxième acte ne sera pas aussi maîtrisé, mais face à des Bordelais fatigués par leur match européen, les Rennais ont dominé sans partage. Au milieu de terrain, Clément Grenier était en feu, Benjamin André avait ses trois poumons habituels. Et ça a fait mal, très mal aux Bordelais. Parfaitement huilé, le collectif rennais a régalé le public venu nombreux.

Dans la fête, Ramy Bensebaini réussissait un grand pont, Del Castillo se montrait de plus en plus entreprenant pour sa première comme titulaire, et les premiers pas de M’baye Niang semblaient prometteurs.

Siebatcheu aura tout tenté

Il s’est mis en évidence dès les premières minutes. Pour sa première titularisation l’ancien Rémois Jordan Siebatcheu a marqué des points. Volontaire sur le front de l’attaque, il a beaucoup tenté, pris la profondeur, pesé par sa taille pour jouer en déviation. Volontaire, il a aussi fait preuve de maladresse, ratant plusieurs occasions face à Costil. « J’ai bien aimé son match. Je lui demande juste d’être plus tueur dans la surface », concluait Sabri Lamouchi.

Solides derrière, dominateurs au milieu et bien armés devant, les Rennais peuvent aborder la trêve internationale sereinement. En attendant l’arrivée d’Hatem Ben Arfa, l’équipe semble bien armée et se présente commun outsider aux premières places.