Ligue 1: Rennes a joué une mi-temps mais ça a suffi pour battre des Bordelais inoffensifs (2-0)… Revivez le live avec nous

FOOTBALL Les Rennais avaient clairement plus les crocs aujourd'hui...

Aymeric Le Gall

— 

Les Rennais réalisent un bon début de saison.
Les Rennais réalisent un bon début de saison. — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Ligue 1 (4e journée) 

Rennes-Bordeaux: 2-0 (terminé) 

But: André (12e), Bensebaïni (16e)

18h58: Comme d'habitude, je vous remercie d'avoir passé un bout de votre dimanche aprem en notre compagnie. Mais ce n'est pas terminé puisqu'on va se retrouver d'ici une grosse heure pour vivre le choc de la 4e journéed de Ligue 1 entre Monaco et l'OM. Ad'taleur les p'tits loups ! 

92': Et voilà, c'est plié, le Stade Rennais s'impose logiquement (2-0) face à une équipe bordelaise en souffrance après sa qualif' contre La Gantoise jeudi dernier. 

90': Bon allez, il ne se passera plus rien, les Bordelais ont déjà admis qu'ils allaient rentrer en Gironde avec les poches vides. 

87': Les Rennais ne font même pas semblant de vouloir marquer un troisième, dès qu'ils ont le balllon, ça joue en retrait. Plus aucune prise de risque. 

86': Le poteau pour Sankharé après un très joli une-deux avec un de ses coéquipiers ! 

85': Ca fait deux heures que j'essaye de trouver une photo d'illustration, histoire de retirer celle de Ben Arfa qui ne correspond pas vraiment au match du jour, mais faut croire que les photographes de l'AFP ont préféré rester prendre l'apéro en centre-ville de Rennes aujourd'hui...

83': Il n'est pas impossible que je dise une connerie, mais je n'ai pas le souvenir de voir le gardien de Rennes effectuer le moindre arrêt en seconde période. C'est pas franchement encourageant pour les Girondins...

82': Jolie petite combinaison des Bordelais sur coup-franc mais le centre qui a suivi ne donne rien et Mexer place un coup de casque pour repousser le danger. 

78': Grenier il va peut-être aussi vite que ma vieille tortue quand je lui fais avaler un Xanax (Rép à ça Brigitte Bardot !), mais par contre quelle qualité de passe ! C'est très, très propre et ça casse les lignes. 

77': Elle est là la première occase pour Mbaye Niang, qui s'impose en vitesse contre le défenseur bordelais et allume une belle frappe cadrée. Costil est sur la trajectoire et capte la boule. 

76': Belle entrée en jeu de Léa-Siliki par contre. Lui aussi il va falloir bien le suivre cette saison, il y a du ballon chez ce joueur. 

73': Je ne ferais pas correctement mon boulot si je ne vous disais pas qu'on s'emmerde sec depuis le retour des vestiaires. 

70': Et voilà donc le retour de Mbaye Niang sur les pelouses de Ligue 1. 

 

66': On risque de le répéter souvent cette saison, mais le petit Kalu, il a un truc. Il pue le foot. Vraiment. Belle picohe de la part des Girondins. 

64': Eric Bédouet décide de sortir Briand pour faire place à De Préville. Ovation pour l'ancien enfant de la Route de Lorient. 

63': Les Bordelais courent dans tous les sens pour essayer de marquer au plus vite mais jusqu’ici les Bretons sont vigilants. Ce n’est pas non plus mission impossible, mais j’ai du mal à voir comment les Rennais pourraient se faire surprendre. Ça sent quand même la maîtrise chez les hommes de Lamouchi.

59': Le jeu a repris mais les Girondins sont à 10 pour le moment, le temps de voir si Plasil peut reprendre sa place. Protocole commotion en action :

- Combien tu vois de doigts, Jaroslav ?

- Euh, 19.

- Ouais, d’accord… Et on est quel jour ?

- Monica Belucci.

- Ok, c’est bon, tu peux y retourner. 

57': Ouhhh le choc entre Plasil et Kounde dans les airs ! C’était très violent et le joueur reste au sol. Moi c’est bien simple, à sa place je serrais déjà en train de ramasser mes organes pour les mettre dans un sot et les filer au chirurgien.

55': Lamouchi n'est pas très content de ce que réalisent ses bambins en ce début de deuxième période. Fatalement, il y a effectivement un peu de relâchement. 

51': Poundjé se ratrappe comme il peut et adresse un centre pas dégueu vers Briand mais l'ancien Guingampais ne parvient pas à rabattre le ballon. Sortie de but pour Koubek. 

48': Et les Bordelais repartent mal... Sarr déguste l'âme de Poundje côté droit et le défenseur bordelais n'a d'autres choix (encore que...) de le découper. Carton jaune, rien à dire. 

45': Et allez, c'est reparti ! 

45': Allez, c’est la pause, on va pouvoir reprendre notre souffle. Je vous retrouve dans un petit quart d’heure pour voir si les Girondins vont pouvoir renverser la tendance dans une rencontre qu’ils ont laissée échapper jusqu’ici.

45': OHHHH LE SAUVETAGE DE POUNDJE SUR SA LIGNE !!!! Le but était vide pourtant pour Sarr, qui avait-là la balle de 3-0. 

45': Waaaaahhh Kamano a bien failli relancer totalement son équipe juste avant la pause mais, si son contrôle poitrine en pleine vitesse est parfaitement réussi sur le côté gauche de la surface rennaise, sa frappe, elle, passe à quelques centimètres du poteau rennais ! 

44': Quand ce joueur accélère, faut se lever tôt pour imaginer le rattraper. Paye ta locomotive, wahou ! 

43': Ouhh le gros déboulé d'Ismaïla Sarr côté droit mais son centre en retrait ne trouve personne ! 

40': Plus grand chose à se mettre sous la dent en cette fin de première période. Bordeaux essaye tant bien que mal de mettre un peu de danger sur les buts de Koubek mais c'est pas non plus bien foufou. 

36': Superbe ambiance au Roazhon Park aujourd'hui, ils foutent un joli dawa ces Bretons ! 

33': Ahhh on sent que Lerager n'est pas un buteur ! Bien lancé en profondeur par Palencia, le Bordelais avait la place pour remettre les siens sur de bons rails mais sa reprise de volée manque de finesse et fuit le cadre. 

29': Je ne vous dis pas la tête que tire le président bordelais en tribunes... J'ai envie de lui proposer un soin tellement il n'est pas bien. 

27': Bon, il semblerait que les vagues bretonnes ont fini de déferler sur les cages de Costil, la pauvre victime du jour. Ça doit faire du bien, ne serait-ce que pour retrouver ses esprits. Parce qu’au rythme où ça allait, on partait sur une branlée intersidérale pour les Girondins.

24': Voilà, en image c'est encore plus flippant. 

 

21': Costil qui s'impose du pied et sauve ses coéquipiers d'une fessée tout rouge ! C'est chaud là, il faut vite se reprendre sinon les Girondins vont vivre une après-midi cauchemardesque...

20': Et allez, v'la maintenant que c'est Pablo qui se blesse et doit céder sa place... Comme disait Chirac, les emmerdes ça vole en escadrilles. 

17': Oh qu'il va faire mal aux Bordelais ce deuxième but dans la foulée du premier... Et là encore, c'est sur un corner bien tapé (par Bourigeaud cette fois-ci) mais que dire par contre du marquage derrière ? Bensebaïni est pépouze, tout seul plein axe à quatre mètres de Costil, et peut tranquillement claquezr le ballon et donenr deux buts d'avance aux Rennais. 

16': ET BEN VOILA, CA FAIT 2-0 POUR LES BRETONS POPOPOPO !!!!!!

14': Ohhhhhh le sauvetage de Costil devant Siebatcheu !!! On n'est pas passé loin du 2-0 dans la minute qui a suivi l'ouverture du score. 

13': A la suite d'un corner parfaitement tapé au premier poteau par Clément Grenier, Benjamin André arrive lancé comme une fusée et saute plus haut que tout le monde pour catapulter le ballon au fond d'un coup de boule imparable. 

12': LE PREMIER BUUUUUUUUUT RENNAIS LES ENFANTS !!!!!! 

11': Légère réaction des Girondins mais le corner de Kalu est frappé au 18e poteau et la tentative de reprise de volée de j'ai-pas-vu-qui est trop molle pour inquiéter Costil. 

9': La première alerte est rennais après un bon centre fouetté par Bensebaïni côté gauche et une tête de Siebatcheu qui passe à côté. Allez, on va dire que ce n'est qu'un avant-goût. Jusqu'ici, les Rennais sont un peu mieux entrés dans le match que les hommes de Bédouet. 

5': Bon après, rythme n'est pas forcément synonyme de beau jeu. C'est un peu à l'arrache pour l'instant, ça manque de justesse technique. Il faut dire qu'il y a très peu d'espace laissé de part et d'autre et ça se rentre dans le lard. C'est la Ligue 1, quoi. 

3': Même si le jeu est assez hâché, il y a du rythme en ce début de match. Les 22 joueurs ne sont clairement pas venus là pour faire des pâtés en ce dimanche ensoleillé. 

2': Et comme d'hab, le RCK a sorti du lourd pour accompagner son équipe aujourd'hui. Niveau tifo, les mecs ne déconnent pas, gros, gros taf ! 

 

1': C'est parti les loustics ! 

17h00: Belle ambiance, beau soleil, une pelouse qui m'a l'air plutôt propre, tout est réuni pour qu'on passe une belle fin d'aprem. On va voir si les joueurs vont nous offrir ce qu'on veut. Et a upire, même si le spectacle s'avère être tout pété, je ferai au mieux pour qu'on se marre. C'est ma garantie à moi, on va dire :)

16h56: Amis rennais, amies rennaises, IL EST LAAAAAAAAAA !

 

16h55: Incroyable, les autorités ont autorisé des ultras à faire un déplacement. En france. En 2018. Ça fait tout drôle.

 

16h54: Et hop, la compo de Lamouchi. Première titularisation pour Siebatcheu en pointe. C'est l'un des joueurs à suivre cette saison du côté de Rennes. 

 

16h52: Voilà le XI bordelais concocté par Eric Bédouet, l'intérimaire que tout le monde kiffe au club et qui fait un très bon taf en attendant Ricardo. 

 

16h50: Je vais vous balancer les compos, pendant que je regarde Amiens tenir Sainté en échec dans le Chadron (0-0). 

16h40: Bon, je ne vous cache pas que c'est un peu la course pour moi cet aprem, mais je vais tâcher d'être là, au garde à vous (et à l'heure) pour vous liver ce match. 

16h: Saluuuuuuuuuuut la famille ! Je passe vite fait la tête pour vous claquer la bise et je retourne à mon boulot. On se retrouve d'ici une grosse demi-heure pour lancer véritablement ce live. A toute ! 

Le point commun entre le Stade Rennais et les Girondins de Bordeaux, qui s’affrontent cet après-midi au Roazhon Park ? Les deux équipes ont été focalisées ces dernières heures sur le renforcement de leur effectif. Côté rennais, en plus de Mbaye Niang, les regards étaient évidemment tous portés sur la nouvelle recrue : Hatem Ben Arfa. Présenté aujourd’hui par Olivier Létang, l’ancien Parisien ne sera évidemment pas de la partie même si son nom sera sur toutes les bouches, entre deux crocs dans une bonne vielle galette saucisse. En face, en plus de la recherche d’un numéro 9, c’est la nomination du futur coach qui occupe les esprits. A priori, sauf cataclysme, ce sera Ricardo. Mais là aussi, ce n’est pas le sujet du jour. Pour les deux équipes, un seul objectif, gagner pour permettre de penser à l’avenir de manière plus sereine. J’espère que l’enjeu ne prendra pas le pas sur le jeu.

>> Rendez-vous sur les coups de 16h45 pour lancer ce Stade Rennais-Girondins de Bordeaux.