Mercato OL: La vie avec ou sans Nabil Fekir, les deux renforts espérés... On décrypte la reprise de Bruno Genesio

FOOTBALL L’OL a ouvert ses portes au public et à la presse mardi pour un entraînement en plein mercato jusque-là bien discret dans le sens des arrivées. Bruno Genesio revient sur les principaux enjeux de juillet…

Jérémy Laugier

— 

Bruno Genesio, ici au milieu de ses joueurs au centre d'entraînement de l'OL, durant la séance de mardi.
Bruno Genesio, ici au milieu de ses joueurs au centre d'entraînement de l'OL, durant la séance de mardi. — Jérémy Laugier/20 Minutes
  • L’OL a repris le chemin de l’entraînement depuis lundi à Décines.
  • Bruno Genesio a livré une première conférence de presse mardi pour évoquer les dossiers chauds du mercato lyonnais, à commencer par la quête d’un défenseur central.
  • « 20 Minutes » vous décrypte les principaux enseignements de cette reprise d’un OL en partie pendu au probable départ de Nabil Fekir.

Le 8e de finale le moins exaltant de la Coupe du monde Suède-Suisse venait tout juste de débuter lorsque Bruno Genesio a retrouvé la salle de presse du centre d’entraînement de l’OL, mardi après-midi. Vivement contesté par le principal groupe de supporters lyonnais lors de la dernière journée de Ligue 1 contre Nice le 19 mai, celui-ci a tenu le coup et a assuré être « serein car bien entouré » au moment de retrouver les terrains.

Outre le cas Memphis Depay, qui s’est (a minima) offert quelques jours de vacances supplémentaires, voici les cinq enjeux majeurs de la première intervention médiatique (très mercato) du coach de l’OL en 2018-2019. Et ce juste avant un deuxième entraînement d’une heure, devant environ 70 supporters, où ballon et sourires ont été omniprésents.

De nombreux départs… Mais les renforts, c’est pour quand ?

Entre Geubbels, Diakhaby, Mateta, Kalulu et Del Castillo, mais aussi Darder et Nkoulou (options d’achat levées), l’OL s’est assuré près de 60 millions d’euros de rentrées financières ces dernières semaines. Et ce sur des joueurs loin d’être titulaires à Lyon. « L’avantage qu’on a cette saison, c’est qu’on a gardé quasiment toute l’ossature de l’équipe de l’année dernière, apprécie Bruno Genesio. On a recruté très tôt Léo Dubois [libre à Nantes] et Martin Terrier [11 millions d’euros + 4 millions d’euros de bonus au LOSC]. On sait qu’on a encore certainement deux joueurs à apporter à cette équipe. »

Léo Dubois et Martin Terrier ont posé sous leurs nouvelles couleurs, mardi au Groupama OL Training Center.
Léo Dubois et Martin Terrier ont posé sous leurs nouvelles couleurs, mardi au Groupama OL Training Center. - Jérémy Laugier/20 Minutes

S’il n’a pas fixé d’échéance, l’entraîneur lyonnais est bien conscient que la grande priorité estivale réside dans le recrutement d’un défenseur central, qui plus est depuis le départ de Mouctar Diakhaby à Valence. « On avait beaucoup d’espoir de faire signer Abdou Diallo mais ça ne s’est pas fait », reconnaît-il concernant le capitaine des Espoirs, qui a en effet préféré s’engager avec le Borussia Dortmund. « On étudie plusieurs pistes mais c’est un marché assez difficile en ce moment, avec des prix un peu affolants », pointe Bruno Genesio. Même s’il considère ce besoin « moins urgent », il souhaite aussi « un milieu à tendance défensive pour pouvoir soulager Lucas Tousart ».

Yassin Fekir prolonge… Mais qu’en est-il de son grand frère Nabil ?

Le 9 juin, l’OL s’est permis l’audace, via un communiqué, de présenter son capitaine et meilleur joueur comme « une recrue de premier plan pour la saison 2018-2019 ». Un mois plus tard, Bruno Genesio ne s’est pas amusé à nous garantir la présence de Nabil Fekir dans son effectif au 1er septembre. « Je pars du principe que Nabil est avec nous puisqu’il est sous contrat avec nous. Mais ça peut être le fil rouge de l’été et c’est difficile d’être un peu dans l’incertitude », admet l’entraîneur lyonnais au sujet de son meneur de jeu, qui bénéficie toujours d’un bon de sortie pour rejoindre « un club encore plus huppé ».

Après avoir prolongé son contrat pro jusqu'en 2020 mardi, Yassin Fekir prend part aux entraînements de l'OL sans son mondialiste de grand frère.
Après avoir prolongé son contrat pro jusqu'en 2020 mardi, Yassin Fekir prend part aux entraînements de l'OL sans son mondialiste de grand frère. - Jérémy Laugier/20 Minutes

Faudrait-il voir un quelconque signe dans la prolongation mardi du contrat professionnel de son frère Yassin (21 ans) jusqu’en 2020 ? « Si Yassin a été prolongé, ça a été fait dans le cadre sportif et non pas pour influencer Nabil », coupe Bruno Genesio, qui présente le profil et les perspectives du jeune attaquant, auteur de deux buts en National 2 la saison passée.

C’est un joueur qui a des qualités de percussion et qui est capable d’évoluer à tous les postes de l’attaque. Il a eu la saison dernière pas mal de pépins physiques qui ont un peu freiné sa progression. L’idée, c’est de voir comment il s’adapte avec nous pendant toute la préparation puis de faire le point pour voir s’il reste avec le groupe professionnel ou s’il réintègre le groupe Pro 2. »

L’OL est-il prêt à bloquer tout autre départ majeur ?

On ne parle évidemment pas de Jordan Ferri et de Mapou Yanga-Mbiwa (sous contrat jusqu’en 2020), qui ne seront vraiment pas retenus par le club cet été. Mais si Houssem Aouar vient juste de prolonger jusqu’en 2023 et aborde tranquillement sa deuxième véritable saison professionnelle avec son club formateur, d’autres talents pourraient être extrêmement courtisés, comme Memphis Depay et Tanguy Ndombele.

« Je souhaite conserver Tanguy », indique avec conviction Bruno Genesio, avant une sortie aussi lucide que fataliste sur le mercato : « Il n’y a jamais de porte fermée. Le marché est tellement fou qu’en cas de proposition indécente pour un joueur, je ne sais pas ce qu’il se passera. Personne n’est à l’abri d’une offre hyper intéressante ». Et surtout pas ce formidable briseur de lignes de Tanguy Ndombele.

Tanguy Ndombele, ici mardi à l'entraînement de l'OL, pourrait faire l'objet d'offres conséquentes durant cet été.
Tanguy Ndombele, ici mardi à l'entraînement de l'OL, pourrait faire l'objet d'offres conséquentes durant cet été. - Jérémy Laugier/20 Minutes

Pape Cheikh Diop va-t-il enfin avoir sa chance ?

C’est l’histoire de la recrue la plus chère de la précédente saison lyonnaise (dix millions d’euros plus quatre de bonus), dont le bilan est à des années-lumière de celui des Mariano Diaz, Bertrand Traoré, Tanguy Ndombele ou encore Marcelo. Au total, Pape Cheikh Diop (20 ans) aura eu droit à une heure d’une piteuse élimination en Coupe de la Ligue à Montpellier (4-1) et à dix minutes anecdotiques d’une balade à Metz en L1 (0-5).

Ce milieu international Espoirs espagnol d’origine sénégalaise est-il déjà condamné à voir ailleurs après une année totalement dans l’ombre, entre l’infirmerie et l’équipe réserve en National 2 ? « Ça peut être une très bonne surprise, assure Bruno Genesio. Il a pu s’adapter aux entraînements en France durant une saison. Si on a investi sur lui, c’est sur la durée. Il peut pointer le bout de son nez cette année et rentrer davantage dans la rotation comme milieu relayeur. » En même temps, ce ne sera pas bien difficile de faire plus que 72 minutes de jeu en neuf mois.

Quasiment jamais utilisé depuis son arrivée du Celta Vigo l'an passé, le milieu espagnol Pape Cheikh Diop espère enfin avoir sa chance à l'OL.
Quasiment jamais utilisé depuis son arrivée du Celta Vigo l'an passé, le milieu espagnol Pape Cheikh Diop espère enfin avoir sa chance à l'OL. - Jérémy Laugier/20 Minutes

Quels jeunes pourraient bien se montrer durant cette pré-saison ?

C’est l’un des jeux favoris des suiveurs de la « formidable académie » lyonnaise. Qui pourrait donc être le Houssem Aouar de 2018-2019 ? On peut d’ores et déjà vous annoncer qu’il ne s’agira pas d’Olivier Kemen. Recruté au bout du mercato de l’été 2015 avec Lucas Tousart, ce milieu relayeur de 21 ans (prêté au Gazélec Ajaccio depuis janvier 2017) a repris avec le groupe Pro 2 et on se dirige vers un nouveau prêt voire un transfert définitif. Lui aussi prêté durant une demi-saison à Bourg-en-Bresse (L2), l’international luxembourgeois Christopher Martins Pereira (21 ans) « peut nous être utile », dixit Bruno Genesio, qui prendra une décision concernant ses chances de percer avec les pros après la préparation de juillet.

Parmi le groupe de 26 joueurs s’étant entraîné mardi, les autres jeunes présents sont le défenseur Oumar Solet (18 ans, ex-Laval), les milieux Ousseynou Ndiaye (19 ans, ex-Dakar Sacré Cœur) et Maxence Caqueret (18 ans), ainsi que les attaquants Yann Kitala (20 ans) et donc Yassin Fekir. Ceux-ci devraient grappiller des minutes durant la pré-saison, comme Maolida, Gouiri et Geubbels un an plus tôt. La plus grosse pépite annoncée au centre de formation de l’OL, à savoir l’attaquant Ryan Cherki, apparaît déjà dans le groupe Pro 2 (National 2) pour la reprise, quelques semaines avant de fêter… ses 15 ans !

>> A lire aussi : OL: Absent à la reprise de l’entraînement et injoignable, Memphis Depay sera «sanctionné financièrement»

>> A lire aussi : Mercato OL: Qui est Willem Geubbels, cette «fusée inarrêtable» de 16 ans vendue 20 millions d'euros à Monaco?

>> A lire aussi : Mercato OL: Fekir, Depay, Ndombele, Rafael... Les principaux dilemmes de l'été lyonnais