Coupe du Monde 2018: «Plate-bandes» de Christian Jeanpierre, VAR et petites idées pour l'OM... Rudi Garcia débriefe son Mondial

FOOTBALL L'entraîneur de l'Olympique de Marseille s'amuse comme un petit fou en tant que consultant pour TF1 à la Coupe du monde en Russie...

J.S.-M.

— 

Rudi Garcia est content.
Rudi Garcia est content. — SIPA

Bon, comme on est entre nous, on peut le dire. La révélation de ce premier tour de la Coupe du monde, ce n’est ni l'entraîneur mexicain Juan Carlos Osorio, ni le Russe Alexandr Golovin, ni le Suédois  Robin Olsen… C’est le Marseillais Rudi Garcia, dans un rôle de consultant sur TF1.

« Bonne équipe » avec CJP

Plutôt marrant et très à l’aise à l’antenne, l’entraîneur de l’OM déclare, sur le site officiel du club, « ne pas regretter d’avoir pris sur [son] temps de vacances pour venir commenter la Coupe du monde. » Il dit « former une bonne équipe avec Christian Jeanpierre », même s’il reconnaît, qu’il « marche un peu sur ses plates-bandes » :

Je n’ai pas l’habitude de l’exercice donc je le fais comme je le sens. Peut-être que je bouscule un peu les codes car je suis un peu trop bavard. Christian Jeanpierre n’en prend pas ombrage ! »

Rudi Garcia apprécie d’être situé plus haut que d’habitude : depuis la tribune de presse, « on a une excellente vision tactique », ce qui lui a donné de petites idées pour l’OM, « sur l’échauffement à la mi-temps », notamment.

Dans cette interview​, Rudi Garcia dit enfin le plus grand bien de la VAR, qui « est en train de tout changer » et qui va rendre coachs et joueurs « beaucoup plus calmes. » Fini les roulés-boulés, Rudi ?

>> A lire aussi : «Généreux, naturel et sans filtre»... Rudi Garcia aux commentaires, le vrai kiff de ce début de Mondial