Olivier Guégan, alors entraîneur du Stade de Reims en L1 en 2016.
Olivier Guégan, alors entraîneur du Stade de Reims en L1 en 2016. — DENIS CHARLET / AFP

FOOTBALL

Grenoble: Olivier Guégan licencié pour «faute grave»? Pressenti à sa place, Philippe Hinschberger n'a «pas été contacté»

A six jours de la reprise de l’entraînement pour son retour en Ligue 2, le GF38 est dans le flou, son entraîneur Olivier Guégan ayant rappelé ce mardi vouloir « se concentrer sur la saison qui va débuter ». Le club grenoblois souhaiterait pourtant le licencier pour « faute grave »…

  • Sept ans après un dépôt de bilan, Grenoble Foot 38 va retrouver le monde professionnel grâce à deux montées consécutives (de CFA à Ligue 2).
  • Olivier Guégan vient d’affirmer son souhait, via un communiqué, d’honorer sa dernière année de contrat en tant qu’entraîneur principal grenoblois.
  • Le GF38 se trouve actuellement dans l’impasse puisque les dirigeants auraient choisi d’ouvrir une procédure de licenciement pour « faute grave » à l’encontre de l’ancien Rémois.

Quel entraîneur sera donc sur le banc grenoblois le 27 juillet pour la première journée de Ligue 2 contre Sochaux ? A six jours de la reprise de l'entraînement du GF38, le flou règne malgré une sacrée dynamique créée via deux montées consécutives, de CFA à Ligue 2. Les épisodes du feuilleton isérois se sont enchaînés depuis deux semaines et le choix des dirigeants de ne pas conserver  Olivier Guégan, sous contrat jusqu’en 2019.

L’ancien coach rémois, qui a donc permis au GF38 de retrouver le monde professionnel, sept ans après son dépôt de bilan, a depuis reçu un franc soutien de ses joueurs. Ceux-ci ont fait parvenir le 6 juin un communiqué « afin de rendre hommage à son travail ». « Cet homme a sublimé nos compétences individuelles au profit d’une performance collective, a indiqué le groupe dans une démarche rarissime. Notre souhait est de poursuivre cette aventure sportive ascensionnelle à ses côtés. »

« Je conteste avoir commis une quelconque faute »

Mais d’après Le Dauphiné Libéré de lundi, une procédure de licenciement pour « faute grave » serait bien en cours à l’encontre d’Olivier Guégan. L’entraîneur n’a pas tardé à réagir ce mardi, lui aussi dans un communiqué envoyé au quotidien régional.

« Les dernières informations relatives à ma situation au Grenoble Football 38 m’obligent à préciser qu’à cette heure, je suis toujours sous contrat avec le club et entraîneur de l’équipe professionnelle, que, contrairement à ce que je peux lire, je démens et je conteste avoir commis une quelconque faute, grave ou pas, ayant continuellement respecté toutes mes obligations. »

Le « profond attachement » d’Olivier Guégan au GF38

Rappelant les « deux formidables saisons réalisées » depuis 2016, le coach de 45 ans insiste dans ce communiqué sur son « profond attachement » et son « grand respect pour ce club, ses dirigeants, ses joueurs et ses supporters ».

Tant d’éléments rappelant qu’il s’imagine bien assurer la reprise, huit jours après… avoir annoncé à son groupe qu’il ne sera plus l’entraîneur du GF38. « Mon souhait est d’assurer ma fonction pour la saison prochaine, explique-t-il. Il faut maintenant confirmer ces performances et donc se concentrer sur la saison qui va débuter. »

Philippe Hinschberger « pas du tout concerné par ces histoires »

Il ne fait guère de doutes, au vu des relations tendues avec le manager général du club Max Marty, que la situation ne pourra pas se remettre à l’endroit entre le GF38 et Olivier Guégan. Présenté par Le Dauphiné Libéré comme la piste la plus chaude pour lui succéder sur le banc, Philippe Hinschberger assure à 20 Minutes qu’il n’a « pas été contacté par le club grenoblois ».

« J’ai seulement envoyé un message à Max Marty pour le féliciter après la montée, confie l’ancien coach messin. On n’a pas parlé depuis, il n’y a aucune avancée. Je ne suis pas du tout concerné par ces histoires entre Grenoble et son actuel entraîneur. » Des histoires sans fin auxquelles il serait opportun de trouver une issue d’ici dimanche.

>> A lire aussi : Grenoble: Comment Olivier Guégan, soutenu par ses joueurs via une lettre, peut-il être remercié par le GF38?

>> A lire aussi : Grenoble: «Le GF38 est clairement prêt pour aller en Ligue 2», estime son ancien défenseur Sandy Paillot