OM-Atlético: «Si vous voulez casser notre stade, cassez vos tirelires»… Des supporters de l’OL se vengent sur le marché noir

FOOTBALL Dépités à l'idée d'assister à une finale européenne de l'OM sur leurs terres, de nombreux supporters lyonnais revendent leurs places pour ce choc contre l'Atlético Madrid mercredi (20h45)...

Jérémy Laugier

— 

Les supporters marseillais sont (presque) prêts à tout pour vivre le dernier chapitre de leur aventure européenne en tête à tête avec JMA mercredi. Boris HORVAT
Les supporters marseillais sont (presque) prêts à tout pour vivre le dernier chapitre de leur aventure européenne en tête à tête avec JMA mercredi. Boris HORVAT — AFP
  • Le fiasco lyonnais sur la scène européenne contre le CSKA Moscou est encore dans toutes les têtes des supporters lyonnais.
  • Certains ne s’imaginent pas risquer de voir l’OM devenir champion d’Europe, mercredi (20h45) au Parc OL.
  • Ils n’hésitent donc pas à revendre, parfois au prix (très) fort, leurs places pour cette finale de Ligue Europa face à l’Atlético Madrid.

Certains supporters lyonnais ont quand même la lose cette saison. Abonné au virage sud, Frédéric rêvait tellement de vivre la première finale européenne de son club dans son stade qu’il a pris sa place… en se rendant au 8e de finale retour contre le CSKA Moscou. « Je me dis que je ne suis vraiment pas superstitieux », sourit-il, (très) jaune, entendons-nous bien. Car l’OL a été balayé à la surprise générale (2-3) par l’équipe russe le 15 mars.

Et Frédéric se retrouve, comme tant d’autres, face à un drôle de dilemme avec cette affiche OM-Atlético de Madrid mercredi (20h45) en finale de Ligue Europa. « La situation est assez ironique et je préfère éviter de me retrouver dès le trajet en tramway avec des Marseillais branchant l’OL », indique ce supporter de 38 ans vivant à Paris, tout en assurant qu’il aurait tenu à assister à la finale quelle que soit l’affiche, hors OM. Frédéric a revendu son précieux sésame à un fan de l’OM 100 euros, soit son prix d’achat.

« Quelque part, on a envie de se venger »

Ce n’est pas le cas de tous les Lyonnais depuis quelques jours, loin s’en faut. S’il explique « ne pas être spécialement fier de participer au marché noir », Philippe (28 ans) vient de se faire un sacré bénef en revendant au total pour 1.600 euros quatre places achetées 480 euros (120 euros à l’unité) auprès de la billetterie de l’Uefa. « Même s’il y a Marseille, je me tâtais à aller à ce match, confie cet abonné du Parc OL. Mais les tarifs pratiqués en ce moment m’ont trop fait réfléchir. Et puis les Marseillais, si vous voulez casser notre stade, cassez d’abord vos tirelires ! »

Philippe a tout de même tenté via le web de vendre en priorité ses billets à des supporters de l’Atlético « pour avoir l’impression de contribuer à quelque chose », en vain. « C’est contraire à ma vision du foot mais la plupart des Lyonnais font comme moi car c’est assez dingue de pouvoir gagner ainsi plus de 1.000 balles. Quelque part, on a tellement les boules après l’élimination face au CSKA qu’on a envie de se venger. » Et ça tombe sur les finances de Marseillais parfois prêts à tout pour assister à cette finale de Ligue Europa. Y compris à tenter de décrypter des annonces (faussement) perchées du Bon Coin. Elles ont l’air sympas en déco ces « chaises Europa » à Lyon VIe, non ?

Les annonces improbables se multiplient ces derniers jours pour tenter de contourner le règlement du Bon Coin.
Les annonces improbables se multiplient ces derniers jours pour tenter de contourner le règlement du Bon Coin. - Capture d'écran Le Bon Coin

« Je ne me vois pas racketter d’autres passionnés »

Mais attention, il reste quelques irréductibles prêts à risquer d’assister au sacre ultime de leur meilleur ennemi (hors ASSE of course). A l’image de Sébastien, habitué du virage nord et qui permet à « deux potes sympathisants OM » de l’accompagner pour 70 euros la place (prix d’achat).

« L’idée de revendre les places extrêmement cher m’a traversé l’esprit, bien sûr, mais je ne me vois pas ''racketter'' d’autres passionnés. Je me répète ''pas eux, pas l’année où c’est chez nous'' mais j’ai envie d’y aller quand même, c’est mon côté maso ! J’aimerais pouvoir dire que je vais regarder ce match de façon neutre et apprécier le jeu et l’atmosphère mais c’est faux. Si Marseille gagne, je serai exactement dans le même état que pour les dernières finales de Coupe de la Ligue perdues par l’OL [en 2012 et 2014]. »

Certains ont une confiance totale en Antoine Griezmann et l’Atlético de Madrid. « On vient de me proposer 1.000 euros pour mes deux places achetées 90 euros, poursuit François, lui aussi du virage nord. Je m’en fous de l’argent en fait. J’ai hâte de voir les Marseillais pleurer. » Niveau trashtalking, il faut quand même avouer qu’elle a de la gueule cette guéguerre des Olympiques. Et elle pourrait bien prendre une autre dimension mercredi.