ASSE-OL: Ronaldinho, Messi, Juninho, CR7... Ils ont tous fait une Fékir (et le terrain n'a pas été envahi)

FOOTBALL Ce n'est pas la première fois que cette célébration est utilisée...

B.V.

— 

Lionel Messi face au Real
Lionel Messi face au Real — OSCAR DEL POZO / AFP

Il n'aurait peut-être pas dû, Nabil Fekir. Mais il a juste voulu faire ce que d'autres avant lui ont fait, en des situations similaires. C'est ça aussi le foot, imiter ses idoles, les surpasser. Bref, en montrant son maillot enlevé et retourné à la tribune stéphanoise dimanche soir, Nabil Fekir n'a pas commis un crime. Il a juste répété une célébration que d'autres ont fait avant lui. 

>> A lire aussi : ASSE-OL: «Il ne faut pas l’incriminer»... Comment peut-on blâmer Nabil Fekir pour sa célébration de but?

En 2003, Ronaldinho l'avait fait au Parc des Princes face à l'OM.

Juninho l'a lui aussi fait, et au Velodrome en plus.

Plus près de nous, la mode a été relancée par Lionel Messi l'an passé. Au Bernabeu.

Lionel Messi face au Real
Lionel Messi face au Real - OSCAR DEL POZO / AFP

Imité quelques mois plus tard par son rival Cristiano Ronaldo, en noble retour des choses, au Camp Nou bien sûr.

Cristiano Ronaldo a inscrit un but au Cam Nou face au FC Barcelone
Cristiano Ronaldo a inscrit un but au Cam Nou face au FC Barcelone - STRINGER / AFP

On compte aussi Marcelo, Icardi, et sans doute d'autres parmi les footballeurs qui ont « osé ». Ah, et si vous vous posiez la question: sur aucun de ces cas il n'y a eu d'envahissement de terrain.