Dopage: Contrôlée positive à la cocaïne, une star du CSKA Moscou suspendue deux ans

FOOTBALL Pris lors d'un match de Ligue des champions...

R.B. avec AFP

— 

Roman Eremenko lors d'un match contre le Bayer Leverkusen le 14 septembre 2016.
Roman Eremenko lors d'un match contre le Bayer Leverkusen le 14 septembre 2016. — Martin Meissner/AP/SIPA

L'un des piliers de la sélection finlandaise, le milieu du CSKA Moscou Roman Eremenko, a été suspendu deux ans «de toutes les compétitions» par l'UEFA après un contrôle antidopage positif à la cocaïne, a annoncé vendredi l'instance européenne.

«L'analyse de l'échantillon A a révélé la présence de cocaïne», substance classée comme produit dopant par l'Agence mondiale antidopage (AMA), a précisé l'UEFA. Le joueur de 29 ans, né à Moscou mais qui a grandi en Finlande, a été contrôlé après la rencontre de Ligue des champions contre le Bayer Leverkusen (2-2) le 14 septembre dernier.

«Nous regrettons profondément le comportement de Roman Eremenko. Bien que nous condamnions l'usage de drogue, nous devons aussi rappeler la dimension personnelle de cette affaire. Si Roman Eremenko a besoin de soutien pour régler ses problèmes, nous sommes là pour l'aider», a déclaré le secrétaire général de la Fédération finlandaise de football, Marco Casagrande, cité dans un communiqué.

Il peut faire appel

«Nous respectons la décision de l'UEFA et considérons que l'enquête rigoureuse dans cette affaire est une bonne chose, pour la protection juridique du joueur également», a-t-il ajouté.

Avant l'annonce de cette sanction, Eremenko avait été suspendu «à titre conservatoire» pendant trente jours par l'instance européenne, sans que la raison de cette suspension ne soit dévoilée. Il peut faire appel de sa suspension.

Son club moscovite, 4e du groupe E dont Monaco est leader, accueillera le Bayer Leverkusen en C1 le 22 novembre et se déplacera à Tottenham le 7 décembre pour la dernière journée de la phase de poules, sans lui.

Eremenko a également manqué les rencontres de qualification pour le Mondial 2018 perdues par la Finlande contre l'Islande (3-2), la Croatie (1-0) et l'Ukraine (1-0).