Bâle-PSG: Pour leur coach, les Suisses doivent davantage aller «droit au but» face à Paris

FOOTBALL Le FC Bâle accueille le Paris Saint-Germain mardi pour la 4e journée de Ligue des champions...

Alexia Ighirri

— 

Le coach du FC Bâle, Urs Fischer, veut encore plus aller
Le coach du FC Bâle, Urs Fischer, veut encore plus aller — TGSPhoto/Shutterstock/SIPA

De notre envoyé spéciale en Suisse,

A l’heure d’affronter le PSG, mardi pour la 4e journée de Ligue des champions, le coach du FC Bâle estime que son équipe doit aller « encore plus droit au but ».

N’y voyez là aucune malice de la part d’Urs Fischer : s’il a utilisé cette expression face à la presse ce lundi, ce n’est pas en pensant à la devise de l’OM, club ennemi de celui de la capitale. Le coach bâlois donnait quelques pistes pour faire mieux qu’au match aller où les Bâlois avaient perdu (3-0),malgré une belle prestation et surtout trois tirs sur le poteau.

>> A lire aussi: Et si c'est Paris qui avait perdu 3-0, on aurait écrit quoi?

« On a besoin d’une excellente performance »

« Au PSG, on s’est créé beaucoup d’occasions. On a eu un manque de chance. On tire trois, voire quatre fois sur le poteau, ça aurait pu entrer aussi », estime Urs Fischer, conscient que son équipe aura « besoin d’une excellente performance » mardi.

On a vérifié, il n’est pas possible d’agrandir les buts pour ne plus toucher les poteaux. Alors quelles solutions pour les Bâlois ? « Il faut qu’on aille encore plus droit au but pour se créer davantage d’occasions et pour marquer. Je me ferais plus de soucis si on n’arrivait pas à se créer d’occasions », répond le coach suisse. Voilà qu’après avoir piqué la devise marseillaise, il se met à citer Unai Emery.