PSG-Bâle: Et si c'est Paris qui avait perdu 3-0, on aurait écrit quoi?

FOOTBALL Inexistants pendant une demi-heure, les parisiens auraient pu perdre cette rencontre largement....

Julien Laloye

— 

Unaï Emery, le 14 octobre 2016.
Unaï Emery, le 14 octobre 2016. — CHRISTOPHE SAIDI/SIPA

Au Parc des Princes,

Le football est un petit salopio quand on y pense. Mardi, tout le monde est tombé sur l’OL pour avoir perdu contre la Juve alors que sans un grand Buffon, on serait en train de baiser les pieds de Genesio. Mercredi, c’est l’inverse. On félicite le PSG pour avoir claqué le museau à Bâle alors que la première demi-heure cata (deux poteaux et un face-à-face vendangé côté suisse) aurait pu déboucher sur le plus grand fiasco de l’ère qatari à Paris. Comme on est un peu frustrés, on a quand même imaginé nos punchlines après une victoire de Bâle sur le même score. Accrochez-vous.

Emery va-t-il se faire virer en cas de défaite contre le classico ?

Incroyable. Inexcusable. Inéluctable. Unai Emery, qui a voulu tout changer dans une équipe qui ne perdait jamais, ou si peu, vient de se prendre un mur en pleine poire. L’Espagnol voulait du pressing, de l’intensité, un bloc qui joue plus bas et qui contre ? Il joue tellement bas qu’il en a pris trois contre une équipe de troisième zone européenne. Pour gagner des Ligues Europa, il y a du monde, mais la Ligue des champions, c’est autre chose. On peut d’ailleurs se demander si Emery survivrait à tout autre résultat qu’une victoire dans le classico dimanche. Selon nos sources, le PSG s’est déjà renseigné auprès de plusieurs grands coachs libres immédiatement, dont le Portugais Villas-Boas. (EMERY DEMISSION)

Unaï Emery, le 14 octobre 2016.
Unaï Emery, le 14 octobre 2016. - CHRISTOPHE SAIDI/SIPA

Pourquoi la Ligue 1 n’a pas pensé à Seydou Doumbia ?

L’attaquant prêté par l’AS Roma a rendu fou l’arrière-garde parisienne. Il a marqué deux fois, il a mangé Thiago Silva, défendu comme un chien pour aider son équipe à ne pas prendre de but. C’est dingue, en y repensant, qu’aucun club de L1 ne se soit mis dans les rangs, plutôt que de tenter des coups foireux avec Adebayor ou d’autres. Doumbia >>>>> Lacazette + Fekir + Falcao. (EMERY DEMISSION)

Pourtant, on savait que Bâle était un coupeur de tête

Nos confrères ont peut-être écrit que Bâle ne valait rien mais nous ON SAVAIT. Delgado, c’est un petit Maradona, un collègue de 20 minutes suisse nous avait prévenus. Pas pour rien que Chelsea ou Manchester United avaient déjà mordu la poussière contre cette valeureuse équipe suisse. Le PSG a fait l’erreur de prendre son adversaire de haut. (EMERY DEMISSION)

Cavani, T’ES NUL ON N’EN PEUT PLUS

On avait dit trop de bien de l’Uruguayen dernièrement. Il faut dire que c’est compliqué d’assassiner un gars qui met deux buts par match. Heureusement, on a retrouvé l’Edinson qu’on aime face à Bâle. Hors-jeu, inutile et maladroit. Comment il fait pour viser le gardien alors qu’il a environ trois siècles pour choisir un côté ? Décidément, le PSG ne gagnera jamais une Coupe d’Europe avec Cavani en pointe. (EMERY DEMISSION)

Avec Ben Arfa, ça se serait passé autrement

En fait non, pas crédible. On oublie (EMERY DEMISSION QUAND MEME)