PSG: «Je ne savais pas ce qu'il pensait de moi»... Van der Wiel adresse un joli tacle à Laurent Blanc

FOOTBALL Le latéral droit du Fenerbahçe ne garde pas un excellent souvenir de Laurent Blanc…

W.P.

— 

Laurent Blanc et Gregory Van der Wiel
Laurent Blanc et Gregory Van der Wiel — VIRGINIE LEFOUR / BELGA / AFP

Laurent Blanc doit en avoir les oreilles qui sifflent. Gregory Van der Wiel n’a pas été très tendre avec son ancien coach au Paris Saint-Germain lors d’un entretien accordé au Canal Football Club, diffusé dimanche soir.

« On ne se parlait pas beaucoup »

L’international néerlandais reproche notamment au technicien français de ne jamais avoir été clair quant à son statut dans l’effectif parisien, au sein duquel il n’a jamais fait l’unanimité.

CFC - Interview Gregory van der Wiel

« Pour être honnête, on n'avait pas une très bonne relation. On ne se parlait pas beaucoup. Je ne savais pas vraiment ce qu’il pensait de moi. "Ne suis-je pas assez bon ? Qu’est-ce que j’ai fait de mal ? Dites-le moi, je le ferai" », a déclaré le latéral droit du Fenerbahçe.

Troisième choix derrière Marquinhos, l'affront de trop

Van der Wiel a particulièrement mal vécu le retour prématuré de Serge Aurier dans le groupe PSG après la polémique Periscope, ainsi que le fait d’être passé derrière Marquinhos aux yeux de Laurent Blanc pendant la mise à pied de l’Ivoirien.

« [A ce moment-là], j’ai compris que Laurent Blanc ne me trouvait pas assez bon pour le PSG. Marquinhos n’est même pas arrière-droit, et il ne voulait même pas jouer à ce poste », a-t-il lancé, amer.

Une cicatrice que n’a pas réussi à refermer Olivier Létang, alors directeur sportif adjoint, qui a pourtant discuté avec le Néerlandais à l’intersaison. « Pour moi, ce n’était pas assez. Je ne ressentais aucune véritable envie de leur part pour me faire rester », a conclu Van der Wiel, qui n’a guère de problème de statut dans son nouveau club, le Fenerbahçe.