PSG: Cavani a encore tout raté, mais il reçoit le soutien de son équipe

FOOTBALL Malgré la victoire 3-0 contre Metz, l’Uruguayen n’a pas réussi marquer… 

A.Mag.

— 

 Edinson Cavani en Ligue 1
Edinson Cavani en Ligue 1 — J.E.E/SIPA

Ça devait être le soir de la délivrance pour lui. Après trois ans passés dans l’ombre de Zlatan Ibrahimovic, un coup sur le banc, un autre exilé sur le côté de l’attaque parisienne, Edinson Cavani devait montrer au monde - enfin à son club au moins - qu’il est bien l’un des tout meilleurs au poste de buteur. Que lorsqu’il est placé dans les meilleures conditions, l’Uruguayen peut lui aussi martyriser ses adversaires et scorer 40 buts par saison.

Sauf que ça a mal commencé. Dimanche soir, malgré la victoire du PSG contre Metz (3-0), l'attaquant Uruguayen a encore été maladroit devant les buts. Il a tout raté, dont une reprise de gauche, à 5 mètres des buts (2.45 sur la vidéo) alors que le PSG menait déjà 2-0.

Sifflé par le public du Parc, Cavani a pourtant reçu une foule de compliments de la part de ses coéquipiers et de son coach au moment de débriefer la rencontre.

C’est Thiago Motta qui a commencé. « Edi a fait un travail incroyable pour l’équipe. Défensivement et offensivement, il fait son travail, a assuré le milieu italien. S’il continue comme ça, ça va arriver. Pour un attaquant, c’est normal, la critique vient s’il ne marque pas. Mais au niveau collectif, je trouve que son travail pour l’équipe est très bon. Et je suis certain que quand il va marquer les buts qu’il a ratés ce soir, tout va rentrer dans l’ordre. »

Même chose pour Unai Emery, le nouveau coach, qui s’est lui aussi montré optimiste. « Il est très exigeant avec lui-même, il a du caractère. Si on se procure autant d’occasions à l’avenir, je ne suis pas inquiet sur le fait qu’il marque, défend le coach parisien. Que le public soit également exigeant avec Cavani, c’est bien aussi. »

Le message est clair, laissons-lui du temps. Car oui dans un futur plus ou moins proche, Cavani risque de marquer. Disons que c’est fort probable. Sauf que, et sans faire injure aux Messins, les adversaires seront bientôt un peu plus coriaces pour le PSG. En Ligue des champions notamment, contre Hart ou Neuer, si Cavani rate encore un plat du pied seul face au but, ce sera plus compliqué de lui trouver des excuses.