Mercato: Jesé est-il vraiment un bon choix pour le PSG?

FOOTBALL Non malheureusement, l’attaquant « polyvalent » n’est pas un grand joueur…

A.Mag.
— 
Jesé le 17 février contre l'AS Roma
Jesé le 17 février contre l'AS Roma — PACIFIC PRESS

C’est officiel Jesé, l’ancien joueur de Real Madrid s’est engagé pour cinq saisons au PSG. Présenté à la presse par Nasser Al-Khelaïfi comme l’avenir du club, l’attaquant a beaucoup de pression sur les épaules.



Normal, ce sera bientôt à lui de mener l’attaque parisienne jusqu’en finale de la Ligue des champions grâce à ses buts aussi beaux que nombreux. Non, je déconne. Ici, on ne voit vraiment pas comment le reggaetonero - car oui sur son temps libre Jesé fait bouger les corps - pourra permettre à Paris de remporter autre chose qu’un match contre Bastia, et on vous explique pourquoi.

  • Jesé n’a jamais rien prouvé

L’avis de Nasser : « Jesé a beaucoup de talent, c’est un grand joueur, jeune, qui a gagné deux fois la Ligue des champions et qui va gagner la troisième avec nous. »

L’attaquant l’a dit lui-même, il a passé 13 ans au Real, et oui, il était dans le groupe lors des deux dernières victoires en LDC, mais qu’a-t-il prouvé dans la maison blanche ? Lors des trois dernières années Jésé a participé à 80 matchs mais pour seulement 19 titularisations. Que ce soit avec Ancelotti, Benitez ou Zidane, l’espagnol n’est jamais devenu un titulaire indiscutable. Même en cas de blessure des stars, le natif de Gran Canaria a partagé les minutes sur la pelouse avec Isco, Vazquez, James Rodriguez ou encore Javier Hernandez. Au plus haut niveau son bilan fait même peur : en 17 matchs de Ligue des champions, Jesé n’a scoré qu’une seule fois, contre l’AS Roma. Bilan : tout reste à faire.

  • Spécialiste en rien, amateur en tout

L’avis de Jesé : « Moi je peux jouer sur les 4 postes offensifs, je suis à la disposition de l’entraîneur. Je sais aussi qu’il y a des immenses joueurs devant moi, mais je peux m’adapter et jouer à plusieurs postes. »

Jesé, le 8 août 2016
Jesé, le 8 août 2016 - Michel Euler

Avec le départ de Zlatan on pouvait s’attendre au recrutement d’un vrai numéro 9 pour suppléer Cavani en cas de blessure. Mais Jesé est tout saut un attaquant de pointe. Pas vraiment un grand finisseur, seulement 6 buts en 38 matchs la saison dernière. Un allier formé à droite mais plus souvent utilisé à gauche en club, bon dribbleur mais pas au niveau de Ben Arfa ou Lucas, rapide mais pas non plus supersonique, en fait Jesé est « polyvalent » par nécessité. L’Espagnol ne s’est jamais imposé à un poste au Real et a toujours été utilisé pour boucher les trous de l’effectif et bizarrement on ne voit pas pourquoi cela changerait au PSG.

  • A 23 ans Jesé ce n’est pas vraiment le futur

L’avis de Nasser al Khelaifi : « On n’a pas voulu signer des grandes stars, l’avenir du club est plus important, on veut crée un club pour le futur et Jesé est très important pour nous cette saison. Nous avons investi dans un grand joueur. »

Désolé mais à 23 ans, Jésé c’est pas le futur. Au mieux c’est le présent. Recruter Verratti à 19 ans en provenance de Pescara, c’était visionnaire, faire venir Lucas il y a 3 ans de Sao Paulo aussi, miser sur les jeunes du centre de formation également. Mais l’Espagnol n’a plus le temps d’évoquer son jeune âge pour se justifier d’une frappe ratée à 4 mètres des cages. On se demande même si, quand il parlait de l’avenir du club, Nasser n’évoquait pas plutôt de l’autre recrue estivale du PSG,l’argentin de 20 ans Giovani Lo Celso.

Jesé en Ligue des champions contre Manchester City
Jesé en Ligue des champions contre Manchester City - SIPANY
  • Car depuis sa blessure, ce n’est plus le même joueur

L’avis de Jesé : « Ma motivation c’est de progresser et d’améliorer mes qualités, de travailler, et je verrais si je peux arriver au plus haut niveau. Je vais tout donner. »

On ne peut vraiment pas lui en vouloir pour le coup. Le 18 mars 2014 face à Schalke 04, Jesé se blesse aux ligaments croisés antérieurs et reste éloigné des terrains pendant presque 10 mois. Depuis le joueur semble moins rapide, moins tranchant et plus vraiment capable de progresser. A la porte de la sélection espagnole en 2014, il n’a finalement jamais été convoqué avec la Roja.

BONUS : Jesé c’est quand même le seul attaquant chez qui, dans les compilations YouTube de ses meilleures actions de la saison, il y a plus de face-à-face ratés que de buts.