Equipe de France: Mais est-ce qu’on ne l'a pas déjà perdu, cet Euro, en fait?

FOOTBALL Après Benzema, l’équipe de France pourrait devoir se passer de Varane avant même le début de la compétition…

J.L.
— 
Didier Deschamps et les Bleus à l'entraînement à Biarritz.
Didier Deschamps et les Bleus à l'entraînement à Biarritz. — Bob Edme/AP/SIPA

« Le pire n’est jamais décevant. […] Mais le pire n’est pas toujours certain. » La réplique sort d’un Lelouch, si Alzheimer ne nous fait pas trop dire de bêtises, et on n’a pas trouvé mieux pour résumer ce qui tombe sur la tête de Didier Deschamps dernièrement. Il faut se mettre à la place du sélectionneur et imaginer à quel point son plan de bataille initial pour gagner l’Euro s’est écroulé en six mois. Son meilleur buteur ? Benzema est cramé par l’affaire de la sextape. Son meilleur passeur, celui qui fait le lien de l’attaque des Bleus depuis trois ans ? Valbuena est perdu de vue pour les mêmes raisons. Son meilleur défenseur ? Varane est pété pour tout l’Euro.

Belle année Didier
Belle année Didier - B.B

Car ne rêvez pas, hein. Si Varane n’est pas officiellement forfait pour l’Euro, c’est une question d’heures. Zidane a confirmé que sa lésion à la cuisse était « très grave » en marge de la préparation de la finale de C1. Tout est relatif, bien sûr, mais une blessure de quatre semaines à ce stade de la saison, c’est aussi grave que de tomber en rade d’essence en plein Paris. Déjà, quand il avait livré sa liste, Deschamps avait laissé poindre un découragement presque fataliste. « Je n’ai pas eu un long fleuve tranquille depuis le début de saison. Je me serais bien passé de pas mal de choses entre les blessures et autres. Mais j’étais prêt à gérer au mieux les problèmes. » C’est une chance, si l’on peut dire : ils ne font que s’accumuler.

  • Une défense en vrac

Avec Varane, ce n’était pas à proprement parlerla DMZ coréenne devant Lloris. Sans le Madrilène, c’est le mur de Berlin juste après la chute. Portes ouvertes pour tout le monde. On exagère ? Jetez un œil à la prestation de Mangala contre les redoutables U19 de l’Aviron Bayonnais, vous comprendrez.

  • Une gestion des réservistes pour le moins hasardeuse

De ce qu’on sait, Deschamps a encaissé les coups durs sans broncher depuis l’automne, même s’il a vacillé le soir des révélations de Libération sur l’implication (très lointaine) de Benzema dans un trafic de stupéfiants, comme s’il réalisait alors que l’Euro se ferait vraiment sans l’attaquant madrilène.



Mais flotte dans l’air la sensation que le truc commence à lui échapper, à l’image de sa liste de réserviste, plus politique qu’autre chose. Se retrouver à appeler Rami, quand on sait ce qu’a balancé l’intéressé pas plus tard que la semaine dernière sur RMC, ça ressemble à de l’improvisation. Sans parler de ce stage à Biarritz ou Ben Arfa a passé son temps à humilier ses coéquipiers en marchant, pour le plus grand plaisir du staff tricolore, comme on l’imagine.

  • Une préparation tronquée à moitié

« On perd 5 jours de préparation par rapport au mondial, il faut en tenir compte. » Si DD n’a pas répété cette phrase environ 76 fois depuis sa liste, on change de métier. Le sélectionneur disposera de l’ensemble de ses joueurs – sauf Griezmann, dans la soirée de mardi. Ça lui laisse deux semaines à peine pour monter une équipe compétitive le 10 juin en prenant en compte les états de forme disparates des uns et des autres. Pour info, Martial, Pogba ou Griezmann ont déjà 60 matchs dans les pattes cette saison.



Certes, l’équipe de France n’a pas le monopole des contrariétés. La Belgique a aussi perdu un grand défenseur avant l’heure (Kompany) etl’Italie n’a plus aucune raison d’y croire sans Verratti, mais on ne voit pas un autre favori qui a dû gérer autant de galères avant l’Euro. Dans ces conditions, il n’est pas peut-être pas sot d’oublier les trompettes de 98 et se référer à Noël Le Graët, qui fixé l’objectif d’une demi-finale pour un Euro réussi. Cela suppose bien sûr que Griezmann sorte vivant du derby madrilène de samedi prochain et qu’on ne perde personne lors des amicaux contre le Cameroun et l’Ecosse. Ou alors seulement Giroud, pour faire des heureux sur Facebook.