VIDEO. Quatre saisons avec le PSG et des stats énormes pour Zlatan Ibrahimovic

FOOTBALL L’attaquant du PSG aura vraiment affolé tous les compteurs…

Rodolphe Ryo

— 

Tu vas nous manquer Zlatan...
Tu vas nous manquer Zlatan... — J.E.E/SIPA

Un monstre de statistiques. Ni plus, ni moins. Zlatan Ibrahimovic, c’est pas moins de 152 buts en 158 matchs toutes compétitions confondues avec le PSG. Et dire que la saison n’est même pas tout à fait finie. Il reste encore ce dernier match en Ligue 1 contre Nantes samedi et surtout cette finale de Coupe de France à jouer contre Marseille le 21 mai prochain. Et pour ceux qui ne sont pas encore tout à fait convaincus, voici quelques petits chiffres pour bien se rendre compte du phénomène qui va nous quitter.

Il aura marché sur la Ligue 1 

Avant Nantes, Zlatan a déjà claqué 111 buts en 121 matchs de Ligue 1. Au moins 111 buts en 10.218 minutes passées sur le terrain, soit un but toutes les 92 minutes environ. Un ratio à faire pâlir n’importe quel attaquant.

Avec autant de pions marqués dans notre chère Ligue 1, dont 36 cette saison, le Suédois a bien sûr fait tomber quelques records. Déjà, Ibra est le meilleur buteur de l’histoire du PSG en Ligue 1. Samedi il devrait décrocher son troisième titre de meilleur buteur de cette compétition. Car oui, on voit mal Lacazette en planter 15, même si c’est vrai que Lyon va à Reims. D’ailleurs, la Ligue 1 n’avait encore jamais vu un meilleur buteur créer un tel écart avec son suivant. Pour l’instant, le record appartient toujours à Jean-Pierre Papin et ses 12 buts d’avance avec l’OM en 1990 sur Kalman Kovacs de l’AJ Auxerre.

Samedi, Ibra pourrait également devenir le meilleur du PSG sur une saison, en dépassant Carlos Bianchi et ses 37 pions inscrits en 1977/78. Ça semble par contre compliqué d’aller chercher le record de Skoblar et ses 44 buts.

Buteur oui, mais sacré passeur aussi

On a parfois trop tendance à se focaliser sur ses buts, mais Zlatan sait aussi régaler ses coéquipiers. Depuis son arrivée en 2012, il a distillé 38 passes décisives en Ligue 1.

Cette saison, il a déjà distribué 18 caramels avec Paris, toutes compétitions confondues. Et en Ligue 1, il est seulement devancé par Angel Di Maria et ses 16 offrandes. Et pour ceux qui seraient encore sceptiques, sachez simplement que Zlatan affichait, par exemple, seulement deux passes dé lors de sa dernière saison en Serie A avec l’Inter.

Décisif en Coupe… sauf dans la bonne

Allez, on reconnaît que nous sommes un poil provocateur, mais il faut bien titiller un peu le Suédois. Si on regarde son palmarès parisien, Zlatan a glané trois titres de champion de France mais également une Coupe de France, deux Coupes de la Ligue, et accessoirement trois Trophées des Champions. Avec toujours une bonne ribambelle de buts, dont 14 en 12 matchs de Coupe de France.

Mais il y aura toujours cette Ligue des Champions pour alimenter les discours de ceux qui n’ont jamais vraiment porté Zlatan dans le cœur. Pourtant si l’on s’en tient aux stats, ce n’est pas non plus ridicule. 20 pions en 33 matchs, ça se tient. Mais c’est à peu près tout en fait.

Bonus : Saint-Etienne, victime préférée

On en connaît un qui doit être sacrément soulagé de voir Zlatan quitter la Ligue 1. S’il reste à Saint-Etienne la saison prochaine, Stéphane Ruffier n’aura plus à subir la loi du Suédois.

En quatre saisons passées en France, il a réussi à inscrire 14 buts face aux Verts. En seulement 11 petits matchs. Une pensée pour les supporters des Verts.