Peut-on vraiment emmener sa copine au stade pour la Saint-Valentin?

FOOTBALL Un petit Lens-Evian avec madame pour la fête des amoureux?...

Antoine Maes

— 

Un couple de Brésiliens lors de la Coupe du monde 2014.
Un couple de Brésiliens lors de la Coupe du monde 2014. — AFP PHOTO / FABRICE COFFRINI

«Tu viens au foot samedi? J’ai deux places pour Toulouse-Rennes.» Désolé pour votre pote, mais ce week-end, ça paraît compliqué d’aller poser vos fesses en tribune. Et oui, samedi, c’est la Saint-Valentin, et même si vous n’avez pas encore réservé ce fameux resto dont elle vous parle depuis six mois, madame ne risque pas d’être ravie si vous la traînez au stade. Vraiment? C’est tentant pourtant, puisque la plupart des clubs de Ligue 1 envoient des réductions alléchantes pour que vous veniez avec madame.

Une publicité du Losc pour la Saint-Valentin. - Capture d'écran

Evidemment, le problème est résolu si votre moitié a autant d’amour que vous pour le Racing Club de Lens. Mais avouez que ce n’est pas encore le cas le plus répandu. «Si elle n’aime pas le sport, il va falloir que cette soirée soit un peu exceptionnelle, prévient Alice De Lara, thérapeute de couple et conseillère conjugale. C'est-à-dire qu’au-delà du sport il faut penser à elle, créer pour cette soirée-là un événement où elle puisse se retrouver.» En clair, pas question de rejoindre les copains deux heures avant le coup d’envoi pour vider quelques bières.

«Il faut envelopper ça avec beaucoup d’humour, avec beaucoup d’amour»

N’empêche, le coup est jouable, et vous pourriez bien réussir à lui faire découvrir l’ambiance survoltée d’un Nantes-Bastia pour peu que vous vous montriez un peu malin. «Il faut envelopper ça avec beaucoup d’humour, avec beaucoup d’amour. Pour lui dire que c’est un moment que vous aimeriez beaucoup partager avec elle. Et puis peut-être qu’elle se laissera prendre par le vertige des applaudissements, des buts», reprend Alice De Lara. Qui préconise aussi de ne pas venir les mains vides avant le coup d’envoi, et débarquer «avec un bouquet de roses par exemple». Et surtout, évitez de sur-jouer, et bénissez les clubs de Ligue de ne pas avoir encore importé la fameuse kiss-cam.

Pas question non plus de venir avec une déclaration d’amour sur une banderole de 10 mètres ni de faire passer un petit mot doux que lirait le speaker à la mi-temps. Alice De Lara: «Il y a certaines personnes qui le vivraient très mal. Comme Domenech qui avait fait sa déclaration en direct. Elle n’avait pas du tout apprécié, et c’est vrai que ce n'était pas très subtil. Ça fait un même peu vulgaire. C’est quand même quelque chose d’un peu confidentiel, donc si tout le stade est au courant…»

Enfin, ne sous-estimez pas l’importance de l’ancienneté de votre couple si vous optez pour un petit PSG-Caen en tribune Borelli pour envoyer du rêve à madame. Surtout si vous êtes un jeune couple. «Quand les gens sont amoureux au début, ils s’en moquent d’aller là ou là, assure Alice De Lara. Ça peut faire partie du principe de fusion du couple au début, d’être ensemble à tous moments. Mais si ensuite, on rentre chacun chez soi c’est zéro.» Sauf si c’est pour regarder Jour de Foot?